HERALDO DE ARAGON
04 septembre 2019
María José Villanueva / Rubén Darío Núñez

Un an après le début du chantier du dernier tronçon manquant de l’autovía Huesca-Lérida (A-22), la construction du premier des deux viaducs prévus a démarré. En parallèle, la prospection archéologique se poursuit sur le site de ‘Los Ayareces’, où sont apparues des ruines romaines.
Le Ministère de Fomento a démarré officiellement le chantier du dernier tronçon de l’A-22 le 28 août 2018. Il vient compléter l’autovía entre Lérida et Huesca, qui fait partie de l’artère composée de l’A-23 et l’A-21, vers Jaca et Pampelune.
-/-
Il faudra encore attendre deux ans avant de pouvoir rouler sur l’autovía entre Huesca et Lérida, car le délai prévu est de 36 mois. Quand il sera inauguré, 10 ans auront passé depuis la mise en service du reste du tracé.
Pendant ce temps, sur l’autovía de Monrepós (A-23), après la mise en service de 17 km en mars, les travaux se poursuivent sur la section Défilé de l’Isuela- Arguis, prévue pour la fin de l’été ou début de l’automne. Le Ministère de Fomento ne donne pas de date précise et se limite à dire que les travaux avancent à bon rythme et devraient se terminer « prochainement ».

Share This