Par Etienne Czernecka

Une étude présentée par l’Aragon table sur une réouverture de la ligne ferroviaire en 2025. Mais l’arrivée tardive des voies d’évitement (2030) et de l’électrification de la ligne (2040) fait craindre un manque d’efficacité.
Share This