• Passerelle du fort du Portalet : les premières esquisses dévoilées
    Voici la passerelle au-dessus du Sescoué, partant de la Mâture et arrivant au premier lacet menant au fort.

    © Département 64-Axyz Images-Atelier Broichot
  • Passerelle du fort du Portalet : les premières esquisses dévoilées
    Voici le passage en encorbellement le long de la RN 134.

    © Département 64-Axyz Images-Atelier Broichot

     

Par Pierre-Olivier Julien, publié le , modifié .

En session ce vendredi, les élus départementaux ont fait le point sur le projet d’aménagements autour du fort du Portalet.

Il y a un peu plus d’an, depuis l’entrée du fort du Portalet, le président du conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, dévoilait un projet essentiel et d’ampleur pour la vallée d’Aspe : celui devant sécuriser le défilé du Portalet entre Etsaut, Borce et Urdos, pour les randonneurs tout en ajoutant une touche touristique qui devrait séduire : la fameuse passerelle reliant la Mâture et le premier lacet du monument historique qu’est le fort. Un élément pilier du plan Montagne de la collectivité, mais développé ici dans le cadre du projet transfrontalier Arles-Aragon/Camino Francés pour faciliter le cheminement des pèlerins. Car notons-le, à Canfranc aussi cela bouge, du côté de la gare où vont voir le jour une auberge et un centre d’accueil.

Treize mois plus tard, le dossier est revenu sur la table des élus ce vendredi en session, à l’occasion du vote d’une enveloppe montée à 5,5 millions TTC (le coût du programme est lui estimé à 4,56 millions HT dont 1,7 million par le Département). L’occasion surtout de découvrir de premières esquisses des architectes (plus réalistes que les dessins de l’an passé) et de confirmer la bonne avancée de l’opération qui se déclinera en trois ouvrages.

Opération en trois ouvrages

Le premier est le sentier rouvert côté Mâture, ouvrant sur un belvédère aménagé. À son pied, une passerelle himalayenne de 34 mètres de long traversera la gorge 30 mètres au-dessus du Sescoué. Les travaux (appel d’offres en cours) auront lieu de janvier à décembre 2020. Le second ouvrage est la passerelle en encorbellement le long de la R134, entre le pont de l’Enfer et le pont d’Urdos. Enfin, le troisième ouvrage prévoit, du pont d’Urdos à la gare d’Urdos, un cheminement piéton de 800 mètres pour les randonneurs et les visiteurs du fort, accompagné d’une passerelle de 25 m au-dessus du Gave d’Aspe. Ces deux chantiers se tiendront de septembre 2020 à décembre 2021.

À noter qu’après un dépôt des permis d’aménager en juin, le Département a reçu l’autorisation du ministère de la Transition écologique d’effectuer des travaux au titre du site classé et au titre de Natura 2000 ; et celle du ministère de la Culture au titre des monuments historiques. Une convention avec la Dira (direction des routes) a aussi été votée ce vendredi.

La République des Pyrénées
Crédit photo : Département 64-Axyz Images-Atelier Broichot
Share This