HERALDO DE ARAGON

María Ángeles Moreno

Teruel

06/01/2018

Un ramal de la línea Teruel-Zaragoza llega al aeropuerto –en la foto– y a Platea.

CEOE-Teruel a lancé une étude pour connaitre les entreprises de Platea qui seraient intéressées à transporter leur production par le train. L’objectif est de mettre en valeur le potentiel qu’offre l’embranchement ferroviaire qui va de Cella jusqu’à cette zone industrielle et à l’aéroport de Caudé, achevé à l’été 2011 pour un coût de 18 millions de euros et non encore mis en service faute d’un quai de chargement et aussi en raison des limitations de poids qui pénalisent la ligne entre Teruel et Valencia.

Le président de CEOE-Teruel, Carlos Torre, explique que l’on interroge chacun des industriels de Platea sur leur niveau de production et sur leur intérêt pour le transport ferroviaire de leurs marchandises. L’organisme patronal pense que la zone industrielle est suffisamment développée pour envisager la mise en service de l’embranchement, car il estime que les entreprises génèrent 500.000 tonnes/an.

-/-

Share This