DIARIO DEL ALTO ARAGON

E. PRESS
10/07/2018

BRUXELLES.- Le président du Gouvernement d’Aragon, Javier Lambán, a déclaré que le directeur général du Transport Innovant et Soutenable de la Commission Européenne, Herald Ruijters, « nous a donné de bonnes nouvelles » puisqu’il proposera aux Etats membres de l’Union Européenne (UE) de tripler l’enveloppe financière pour des projets comme la réouverture de la ligne ferroviaire de Canfranc et d’avancer les travaux.
Lambán a rencontré Ruijters ce mardi à Bruxelles, qui lui a appris que la Commission « envisage de passer de 5 à 15% du total le financement de projets comme le Canfranc, ce qui revient à en tripler la dotation financière », a souligné le président aragonais.
Il a également rapporté que Ruijters a évoqué la possibilité « que ce qui se fait actuellement, la rédaction des projets, objet d’une subvention de la Commission, soit suivi immédiatement de la réalisation des travaux, avançant ainsi les délais initialement prévus ».
Le chef de l’Exécutif aragonais a souligné qu’il s’agit « d’une proposition de la Commission, que les Etats membres devront approuver, et nous avons convenu avec le directeur général de nous réunir avec le président de la région française de Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, pour faire pression dans ce sens sur nos Etats respectifs ».
Javier Lambán a indiqué que le directeur général du Transport Innovant et Soutenable de la Commission Européenne « est une vieille connaissance, un homme avec qui nous avons travaillé en bonne intelligence sur le projet de réouverture du Canfranc, et qui a parfaitement compris nos positions ». Il a ajouté que le projet du Canfranc est également important « pour la défense auprès de l’UE du tronçon ferroviaire entre Sagunto et Saragosse par Teruel, ce qui offrirait la continuité avec Saragosse, Pau et Bordeaux, liaison qui aurait du sens pour l’ensemble de la Péninsule et pour le sud de l’Europe, compte tenu du rôle de l’Aragon comme plateforme logistique, en particulier celle de Saragosse ».
-/-
LIGNE SAGUNTO-TERUEL-SARAGOSSE
Lambán a souligné que pour la Commission, il n’y a aucun problème à ce que le tronçon Sagunto-Teruel-Saragosse de l’axe Océan-Méditerranée soit inclus dans le prochain plan, mais pour cela il faut que le Gouvernement espagnol change d’attitude.
-/-

Share This