EL PAIS

MANUEL V. GÓMEZ

Madrid – 28 01 2021

Le marché du travail a été durement frappé en 2020. L’année s’est achevée avec 622.600 emplois détruits et 527.900 chômeurs supplémentaires, le total grimpant jusqu’à 3,71 millions de chômeurs, selon l’Enquête de Population Active (EPA) publiée ce jeudi par l’INE. Le taux de chômage termine à 16,13%. L’emploi n’avait pas encore récupéré après la crise financière et la Grande Récession. Il en était proche, mais le coronavirus lui a coupé les ailes à l’arrivée au but, et a remis l’Espagne face à la dure réalité de ce qui reste une des principales difficultés de la démocratie espagnole : le marché du travail qui présente depuis 1980 un taux de chômage moyen de 16,5%.

-/-

Rien que pendant la Grande Réclusion, comme le Fonds Monétaire Internacional (FMI) baptise les périodes de confinement strict entre mars et l’été, l’Espagne a détruit plus d’un million d’emplois.

-/-

La reprise partielle du dernier trimestre de l’année n’a pas évité l’augmentation du nombre de foyers dont tous les membres sont au chômage, qui frise les 1,2 millions. Ce qui se traduit par une hausse du nombre de foyers sans aucun revenu, à 609.900.

Share This