DIARIO DEL ALTO ARAGON
ELENA PUÉRTOLAS
25/04/2019

HUESCA.- Le chantier de construction de la section d’autovía de 12,8 kilomètres entre Siétamo et Huesca, dernier tronçon manquant de l’A-22 (Huesca-Lérida), est réactivé. Les engins ont commencé à travailler le 27 août, mais au ralenti, et ces dernières semaines, ils sont plus actifs. Actuellement, on travaille sur les trois derniers kilomètres à proximité de Siétamo, selon le Ministère de Fomento.
Quand on roule sur l’actuelle N-240 en direction de Huesca, on peut voir les mouvements de terres de part et d’autre, et des panneaux de chantier qui limitent la vitesse à 60 km/h entre le giratoire de Siétamo et le radar à 70 km/h d’Estrecho Quinto.
Le Ministère de Fomento prévoit une déviation provisoire pour réaliser une levée de terre de 12 mètres sur la route actuelle. Actuellement, les travaux portent sur les accès et le drainage. Les fondations sont en cours pour franchir le rio Botella. Le tracé comporte deux viaducs, sept passages supérieurs et sept inférieurs, pour maintenir tous les accès actuels, car on traverse quatre communes -Siétamo, Loporzano, Quicena et Huesca- avec les entrées de villages et de propriétés, les voies de passages de troupeaux qu’il faudra maintenir. Le viaduc le plus important est celui de 100 mètres de longueur qui franchit le rio Flumen. Le chantier devrait se terminer en 2021 et coûter 46,7 millions d’euros.
Ce sont 8 kilomètres de nouveau tracé, tandis que le reste sera un dédoublement de l’actuelle N-240, sur le contournement nord de Huesca jusqu’au raccordement sur l’A-23 (Huesca-Jaca). Ainsi, ces 12,8 kilomètres uniront l’A-22 venant de Lérida avec l’A-23 vers Jaca (et bien sûr vers Saragosse) et l’A-21 vers Pampelune, ces deux dernières comportant encore des sections en chantier ou non attaquées.
Sur le reste de la section en travaux de 12,8 kilomètres, le débroussaillage est en cours. En outre, les travaux de modification des réseaux ont été prévus avec les compagnies électriques, de gaz et de téléphonie. La zone comporte de nombreux canaux d’irrigation et de distribution d’eaux, des gazoducs, et même des lignes à haute tension, étant donnée la proximité de Huesca.

Share This