logo Heraldo

25/10/2015

Isabel G. Macías. Huesca

_sietamo_c7fe4f99

Les 13,2 kilomètres de route entre Huesca et Siétamo sont la seule partie restant à mettre à quatre voies pour achever l’autovía A-22* entre Huesca et la limite avec la province de Lérida. Les derniers travaux sont arrêtés depuis trois ans, mais ce dernier tronçon en panne devra attendre encore au moins jusqu’en 2020.

Les maires des localités concernées réclament d’urgence l’élimination de ce véritable goulot d’étranglement pour les véhicules qui circulent journellement dans les deux sens (10.943, dont 9,5 % de PL). Limité à 70 km/h sur une grande partie  du tracé, il comporte trois radars aux croisements de Loporzano, Quicena et Tierz. Le projet est bloqué depuis 2012 au Ministère de Fomento.

Le budget de l’Etat pour 2016 prévoit une dotation de 100.000 euros pour cette section, qui avait déjà été inscrite pour 2014. Cela suffit à peine à lancer les appels d’offres, qui sont en panne depuis 14 ans. La solution proposée n’avait alors pas franchi l’étape de la déclaration d’impact environnemental, et il fut décidé de traiter cette section à part des sept autres qui franchirent cette étape avec succès.

Apparurent alors des divergences entre Huesca et Quicena sur le tracé, chacune voulant l’éloigner au maximum de sa zone urbanisée afin d’éviter toute contrainte sur sa croissance. Finalement, après des sentences judiciaires, la rédaction du projet fut lancée en 2008.

Mais la crise est arrivée. De nombreux chantiers furent arrêtés dans la province, et ont repris depuis peu à peu. Mais la section  Huesca-Siétamo s’est retrouvée dans le fourgon de queue faute de financement. (—)

De plus la déclaration d’impact environnement s’est trouvée périmée en 2013, et a pu finalement être reprise pour éviter de nouveaux retards.

Le député du PP de la province de Huesca Manuel Mora indique que la révision du projet est terminée et qu’il ne reste plus qu’à lancer les appels d’offres, qui à l’origine se montaient à 42 millions d’euros. La projection budgétaire de 2017 à 2019, avec 2, 10,2 et 14,4 millions, est insuffisante pour imaginer terminer avant 2020, et encore à condition de commencer les travaux dans les deux ans.

-/-

* autovía Huesca – Lérida vers la Catalogne

Share This