HERALDO DEARAGON

6/9/2020

RUBÉN DARÍO NÚÑEZ / MARÍA JOSÉ VILLANUEVA

Les restrictions de mobilité dues à la pandémie ont provoqué une importante baisse de trafic international aux frontières de la province de Huesca. Au tunnel du Somport (N-330), le seul qui soit resté ouvert durant l’état d’alarme (confinement NdT), la circulation a chuté de 44% durant ces 6 mois, perdant presque 140.000 véhicules.

La Police Nationale et la Guardia Civil ont activé le 17 mars des contrôles aux quatre passages des Pyrénées aragonaises sur ordre du Gouvernement espagnol afin de tenter de freiner l’importation de nouveaux cas de coronavirus. Et presque un mois plus tard, les autorités françaises ont durci encore les conditions en décrétant la fermeture du tunnel de Bielsa-Aragnouet (A-138) et des cols du Pourtalet (A-136) et du Somport (N-330), ne laissant que le seul passage du tunnel. En outre, seuls ont pu passer les ressortissants espagnols, les résidents en Espagne, les travailleurs transfrontaliers et ceux qui pouvaient justifier d’un cas de force majeure. La situation n’est revenue à la normale que le 21 juin.

Selon les chiffres publiés par le Ministère des Transports, de la Mobilité  et de l’Urbanisme, de mars à fin aout, le tunnel du Somport a comptabilisé un peu plus de 170.000 véhicules dans les deux sens avec une moyenne journalière de 697, dont 36% de PL (67.000). Sur la même période de 2019 on a dépassé les 300.000 soit 1.250 de moyenne journalière dont 23% de camions (72.399).

Avril et mai ont été les mois de plus forte chute de trafic avec seulement 339 et 417 véhicules journaliers, respectivement, en baisse de 76 et 67%. L’été a connu une légère reprise entre juillet et aout avec une moyenne de 1.708 contre 2.311 l’année précédente (-26%). Ces chiffres rompent la tendance positive du début d’année 2020 puisque 64.672 véhicules ont été comptabilisés sur les deux premiers mois, en hausse de 16% sur l’année antérieure.

Le trafic au tunnel de Bielsa-Aragnouet, qui est resté fermé du 14 avril au 21 juin sur décision des autorités françaises, l’été a également vu une forte chute. En juillet la circulation diminuait de 15% et de 25%en aout, par rapport aux mêmes périodes de 2019.

Au global la baisse est de 22%, passant de 114.339 véhicules l’été précédent à 89.313 en 2020. Le jour de plus forte circulation cette année, on n’a qu’à peine atteint 2.500 véhicules, au lieu de  4.000 en saison estivale normale.

Le directeur du Consortium du Tunnel de Bielsa-Aragnouet, Andrés Olloqui, signale que tous les étés on note une hausse du nombre de camping-cars, un véhicule à la mode cette année en raison du coronavirus. On remarque également que les PL sont de retour au niveau de l’an dernier, quelques 70 de moyenne les jours ouvrables. Curieusement beaucoup se rendent en France avec de la paille car l’été chaud que nous avons vécu a provoqué des problèmes de sècheresse dans les Alpes, et il a fallu importer des aliments pour bestiaux.

-/-

Au Pourtalet, où se trouvent cinq “ventas” et un restaurant, juillet a été un bon mois et aout a connu une baisse d’affluence de visiteurs, la plupart des acheteurs  français. Lorenzo Sancho, de la Venta Sancho, affirme qu’à l’ouverture de la frontière, comme la demande avait été retenue, on a vu une hausse, mais ensuite on est revenus à la normale.

-/-

Share This