PERIODICO DE ARAGON
M. D. S.
18/10/2019

Les villes du sud de la France cherchent à se faire connaitre des habitants de Saragosse, et le train est un mode de transport favorable à cet objectif. Pour cette raison, Alta Velocidad franco-española tenait hier une manifestation dans la capitale aragonaise pour faire la promotion du territoire français méridional, qui se rapproche un peu plus de l’Aragón avec une baisse de 10 euros de ses prix d’entrée, de sorte que la moitié des billets seront à 49 euros dans les 4 prochains mois.
Il sera ainsi possible depuis Saragosse d’aller à Perpignan en un peu plus de 3 heures, à Narbonne en 3 h 46 et à Montpellier en un peu moins de 5. A Marseille, la destination la plus lointaine qu’offre cette liaison à grande vitesse entre les deux pays, on peut se rendre en 6 h17.
La directrice d’Atout France Espagne et Portugal, Dominique Maulin, et le directeur général d’Elipsos International, l’entreprise qui coordonne la Grande Vitesse franco-espagnole, Yann Monod, présentaient hier les attraits de ces villes et d’un moyen de transport «soutenable» et «adapté» pour voyager tranquille, selon Maulin.
-/-
Monod a expliqué qu’ils travaillent depuis deux ans à la promotion des territoires du sud dans les villes de taille intermédiaire, outre Barcelone et Marseille, afin de tirer parti du potentiel touristique de villes comme la capitale aragonaise. «Depuis que nous avons lancé cette action, en deux ans, le nombre de voyageurs de Saragosse vers la France a augmenté de 15%, a conclu le représentant français.

Share This