HERALDO DE ARAGON

29/12/2020

J. ALONSO

Le Ministère des Transports s’est engagé ce lundi à compléter la conversion des lignes ferroviaires qui relient Saragosse avec le nord de l’Espagne en grande vitesse. Après l’ancien ministre du PP Íñigo de la Serna qui avait débloqué les plans de connexion avec la Navarre il y a trois ans, son successeur socialiste José Luis Ábalos fait la même chose pour La Rioja avec la signature d’un protocole avec le gouvernement régional socialiste de Concha Andreu. Ces 71 kilomètres bloqués depuis une décennie entre Logroño et Castejón seront également convertis à la grande vitesse, tout comme ceux qui séparent cette dernière de Saragosse et de l’échangeur de Plasencia del Monte.

Ábalos et la présidente d’Adif, Isabel Pardo de Vera, se sont rendus à la capitale de La Rioja pour signer cet accord, qui prévoit d’adapter la ligne actuelle « à des vitesses de 200 à 220 km/h », très au-dessus des 140 km/h du projet précédent.

-/-

Ce projet harmonise le dessin des deux branches qui font partie de l’axe Atlantique-Méditerranée, la branche riojane et la navarraise, qui se rejoignent dans la capitale aragonaise avant de rejoindre la Communauté Valencienne via Teruel. C’est un maxi-projet de 660 kilomètres inclus dans le réseau transeuropéen de transports, dit à « hautes prestations » et qui  relie la Cantabrie, le Pays Basque, Castilla y León, La Rioja, la Navarre, l’Aragón et Valence.

-/-

Share This