DIARIO DEL ALTO ARAGON

J. O.
03/06/2020

HUESCA.- Le Ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda Urbain (Mitma) va lancer une étude technique pour connecter la ligne Saragosse-Canfranc-Pau avec la plateforme logistique Plaza. L’objectif est de disposer d’une analyse des alternatives pour permettre le trafic de marchandises à écartement standard européen entre la future ligne internationale et la plateforme logistique de Saragosse, selon un communiqué du ministère ce mardi. Le document devra tenir compte des besoins de transport actuels et futurs et devra sélectionner la ou les options les plus recommandables, du point de vue fonctionnel, technique, économique et environnemental.
Le Gouvernement indique que l’analyse entre dans le cadre des études de conditionnement de la ligne ferroviaire Saragosse-Canfranc-Pau en vue du rétablissement de la liaison internationale pour voyageurs et marchandises, un couloir ferroviaire alternatif au Méditerranéen et à l’Atlantique entre Espagne et France.
L’appel d’offres a été publié ce mardi au Bulletin Officiel de l’Etat pour un montant prévisionnel de 423.500 euros (TVA incluse).
Il convient de signaler que selon le Livre Blanc pour la réouverture, qu’élaborent les régions d’Aragón et Aquitaine, prévoit que la ligne rénovée pourrait transporter deux millions de tonnes de marchandises à l’année.
La réouverture du passage international est au stade des études techniques, avec financement européen. Le principal défi, comme on sait, est le tunnel international ainsi que les 33 kilomètres hors service entre Bedous et Canfranc.
Les Gouvernements d’Aragón et d’Aquitaine se sont fixé un objectif de 2025 pour la réouverture du Canfranc. Le budget du projet est estimé à 450 millions d’euros.
Dans la partie espagnole, il reste à réaliser la rénovation intégrale de la ligne entre Plasencia del Monte et Canfranc. En aout 2017, l’Administrateur des Infrastructures Ferroviaires (Adif) a lancé la rédaction de projets de réfection de trois sections de la ligne Huesca-Canfranc sur 60 kilomètres de voie. (-). A ce jour la voie a été rénovée, en plusieurs phases successives, jusqu’à Plasencia del Monte. On ne sait plus rien de ces projets.
Le premier devait en outre inclure une vieille revendication aragonaise : une voie de raccordement dans la localité de Plasencia del Monte, qui assure le maintien de l’activité des moulins Harineras Villamayor (-). L’objectif logistique de la ligne inclut également un raccordement vers la plateforme logistique de Huesca, Plhus, contiguë à la voie (—). Le projet était l’an dernier en phase de rédaction.

Share This