HERALDO DE ARAGON

8/3/2019

RUBÉN DARÍO NÚÑEZ

Los vecinos de Aurín han reclamado en varias ocasiones mejoras en el peligroso cruce de la N-330, en Sabiñánigo

Les habitants d’Aurín ont réclamé à plusieurs reprises l’amélioration du croisement dangereux de la N-330 à Sabiñánigo – Laura Zamboraín

Dix-huit ans après l’établissement de l’étude informative du contournement de Sabiñánigo (A-23), les travaux n’ont toujours pas démarré. Outre la panne qu’a entrainée la crise, six ans supplémentaires se sont ajoutés pour modifier une partie du tracé pour éviter les terrains pollués par le lindane. Cependant, le Ministère de Fomento parait avoir accéléré enfin les procédures afin de démarrer le chantier, face au risque que la Déclaration d’Impact environnemental (DIA) soit périmée à la fin de l’année, ce qui paralyserait à nouveau le projet.

Le Département des Routes de l’Etat en Aragón vient de prononcer l’expropriation en urgence des biens affectés par ce tronçon de l’autovía (Sabiñánigo Est-Sabiñánigo Ouest) de 8,6 kilomètres (incluant un viaduc de 936 métros qui franchit le Gállego et l’Aurín) pour un montant prévu de plus de 91 millions d’euros.

Fomento justifie l’urgence en soulignant qu’une des déclarations sur lesquelles s’appuie le projet est échue à la fin de l’année, « échéance qui disparait si les travaux démarrent ». Il s’agit de l’autorisation environnementale de la dernière modification du tracé, approuvée le 30 novembre 2015. La loi accorde un délai de deux ans prorogeable deux ans, qui expire donc avant décembre.

Il confirme par ailleurs l’ouverture cette année des trois sections du col de Monrepós sur l’A-23 (Défilé de l’Isuela-Arguis, Col de Monrepós-Caldearenas et Caldearenas-Lanave), ainsi que deux autres sur l’A-21 (Jaca-Santa Cilia et Santa Cilia-Puente La Reina). Il rappelle que sur l’actuelle N-330 existent « des intersections dangereuses » qui provoquent des accidents, dans certains cas avec des morts, comme le Carrefour d’Aurín, de sorte qu’il « est important de libérer cette  route conventionnelle du trafic à grande distance ».

Le Ministère veut accélérer les procédures pour pouvoir entreprendre le chantier  » le plus rapidement possible ». A cette fin, le ministère des Finances devra autoriser exceptionnellement Fomento à dépenser les 3 millions d’euros inscrits au budget 2018 car le gouvernement actuel est limité aux affaires courantes, et sans ce permis spécial, il ne pourrait lancer de nouveaux travaux.

Le Gouvernement veut recourir à cette même procédure spéciale pour pouvoir lancer les appels d’offres du contournement de Jaca « dans les prochaines semaines », comme l’a récemment confirmé le PSOE.

-/-

La section Puente La Reina-limite de la province de Saragosse pourrait suivre le même chemin, puisqu’elle était dotée de 8 millions au budget. Ce sont les seules sections des autovías pyrénéennes non encore en chantier, avec celle de Lanave-retenue d’eau de Jabarrella-Sabiñánigo, mais cette dernière est plus en retard car le projet est encore en cours de rédaction.

-/-

Share This