PERIODICO DE ARAGON

EUROPA PRESS

23/08/2020

Tramo de carretera a su paso por el municipio de Lanave, en la provincia de Huesca. - ARAGÓN DESPIERTA

L’association Aragón Despierta (l’Aragon s’éveille) dénonce la  » lenteur exaspérante  » des travaux de l’autovía A-23 entre Lanave et Sabiñánigo, dans la province de Huesca. Cette association a adressé un courrier au Ministère des Transports il y a un an pour l’alerter sur cette situation, courrier resté sans réponse.

« Un an plus tard, les problèmes de trafic et de sécurité se reproduisent sur cette route en raison de la grande affluence de véhicules en période estivale », selon une note de presse de l’association.

Si le problème se pose également sur toutes les sections en cours d’exécution de l’A-23, la section Lanave – Sabiñánigo « connait périodiquement des ralentissements importants en cette période, ce qui entraîne des problèmes de sécurité ».

De toutes façons, même en l’absence de ralentissements, « la route, avec des changements brusques de vitesse et de tracé en raison des travaux, n’offre pas les meilleures garanties de sécurité pour les usagers », souligne l’association.

Elle rappelle que la section Lanave-Sabiñánigo n’est pas la seule qui manque, il y a également le contournement de Jaca.

Aragón Despierta souligne le rôle essentiel de voies de communication « dignes » pour l’aménagement du territoire et la lutte contre le dépeuplement, et donc pour le développement socio-économique des comarques du nord de l’Aragón, comme la Jacetanie, le Haut-Gállego et une grande partie du Sobrarbe, exigeant des accès routiers « dignes du XXIe siècle ».

Pour l’association, « les années accumulées de retard des travaux sur cet axe, tout comme sur l’Axe Pyrénéen (A-26, axe Aragon – Catalogne en projet le long de la frontière, NdT), sont parfaitement inacceptables ».

Share This