HERALDO DE ARAGON

15/12/2021

RUBÉN DARÍO NÚÑEZ

Le projet H2PiyR, développé entre juillet 2016 et juin 2021, a permis d’établir un couloir transfrontalier de stations-services pour véhicules à hydrogène qui relie les régions pyrénéennes de l’Aragón, en Espagne et d’Occitanie, en France. Le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) a apporté 65% du montant de 1,6 millions d’euros.

Le vice-président et ministre régional de l’Industrie, de la Compétitivité et du Développement industriel, Arturo Aliaga, clôturait ce mercredi la journée célébrée dans les installations de la Fundación Hidrógeno Aragón au sein du Parc Technologique Walqa de Huesca, au cours de laquelle ont été présentés les résultats de ce projet européen « qui a démontré que la technologie de l’hydrogène est parfaitement utilisable au quotidien ».

Cette initiative, qui était placée dans le cadre de l’axe stratégique prioritaire 1 du Programme Interreg V-A Espagne-France -Andorre (POCTEFA 2014-2020) a rapproché les deux territoires du centre et du nord de l’Europe, où le déploiement d’infrastructures associées à ce type de mobilité sans émissions est plus avancé.

-/-

H2PiyR a permis de démontrer l’intérêt de l’usage de l’hydrogène et des véhicules électriques à pile à combustible, avec deux automobiles Hyundai Nexo qui ont partagé la vedette avec la station d’hydrogène de la Fundación Hidrógeno Aragón et une flotte de bicyclettes à hydrogène. Il a également permis de sensibiliser usagers et administrations, de renforcer les économies locales, de promouvoir des opportunités commerciales pour les PME et d’encourager l’innovation dans tous les domaines de la connaissance nécessaires au développement de ce couloir.

Le projet a en outre permis d’actualiser la station d’hydrogène du Haut-Aragon et d’en construire une neuve à Rieux-de-Pelleport (près de Pamiers), qui a été inaugurée en octobre, de sorte qu’un véhicule à hydrogène peut désormais traverser les Pyrénées et faire le plein d’un côté ou de l’autre de la chaine dans des conditions similaires d’autonomie et de temps de remplissage à ceux d’un véhicule conventionnel à essence, mais sans aucune émission polluante à l’atmosphère.

Désormais, ce couloir sera prolongé le long de la chaine des Pyrénées.

-/-

Le travail développé dans le cadre de ce projet est pleinement en ligne avec les stratégies européenne et espagnole en matière d’hydrogène, en particulier avec la Feuille de Route de l’Hydrogène Renouvelable lancée par le Gouvernement de l’Espagne en 2020, qui prévoit une infrastructure de 100 à 150 stations d’hydrogène dans le pays d’ici à 2030 et au moins 5.000 VL et PL à pile à combustible circulant sur nos routes, à quoi s’ajouteront des trains à propulsion par hydrogène pour le transport de marchandises, les équipements de soutien logistique et ses postes de ravitaillement dans les ports et aéroports.

Share This