HERALDO DE ARAGON

María José Villanueva

Huesca

23/01/2019

L’alerte pour tempête de neige s’est réalisée et depuis la première heure ce mercredi il est impossible de circuler sur les routes des Pyrénées, à moins d’avoir des chaines ou des pneus spéciaux. La situation s’est compliquée au long de la matinée et cela devrait continuer toute la journée, selon les prévisions météorologiques. Le front a touché à la première heure la Jacétanie et le Haut Gallego, puis s’est étendu vers l’est, au Sobrarbe et à la Ribagorza. Il neige également dans la province de Teruel.

Les conséquences les plus graves de la neige se trouvent à deux cols de montagne à la frontière avec la France, qui ont dû être fermés.

Imágenes del temporal de nieve

Il est impossible de passer en France au col du Pourtalet,  de même que par la N-330a, au col du Somport, qui est impraticable, bien que dans ce cas existe l’alternative du tunnel.

La Direction Générale du Trafic, devant la situation, a établi un parcage de camions pour éviter les embouteillages qui se sont produits en d’autres occasions au col de Monrepos. Il faut prévoir les chaines  de Nueno jusqu’à la frontière, où on attend 9 cm de neige. Les poids lourds disposent d’aires d’attente en plusieurs points de l’A-23 et de la N-330. Ceux qui vont de Saragosse aux Pyrénées par l’autovía A-23 sont arrêtés à Saragosse, car les aires de service de Zuera, Nueno et Gurrea de Gallego sont saturées, indique la DGT. Cependant, les camions qui se rendent à Huesca peuvent passer normalement, et l’on n’arrête que les poids lourds qui se rendent en France car les passages sont fermés. Ceux qui viennent de la frontière ont des aires d’arrêt à Sabiñánigo, Hostal de Ipiés, Villanúa et Canfranc.

Share This