HERALDO DE ARAGON

7/1/2021

R.J. CAMPO

Pruebas de luz del nuevo edificio por la noche.

La nouvelle gare de Canfranc, installée dans un ancien hangar de 1.000 mètres carrés, devrait être inaugurée en février. Ce sera le premier pas vers la réouverture tant attendue de la ligne ferroviaire internationale Pau-Canfranc-Saragosse, prévue en 2025. Cette date est citée dans l’étude Ineco pour le Mécanisme Connecter l’Europe (MEC), qu’a présentée le ministre régional de l’Aménagement du Territoire du Gouvernement aragonais, José Luis Soro, et qui s’intitule ‘Rétablir les liaisons disparues entre la France et l’Espagne : étude de la réhabilitation de la section ferroviaire transfrontalière Pau-Saragosse’.

Pour obtenir la réouverture, il est nécessaire de reconstruire les 25 kilomètres entre Bedous et le tunnel du Somport, dans la partie française, et réhabiliter les 104 kilomètres entre Huesca et Canfranc côté espagnol.

-/-

«Il est prévu que le consortium d’entreprises adjudicataire livre l’installation au Gouvernement d’Aragon pour célébrer son inauguration, mais il faut aussi l’avis conforme d’Adif sur la gare, la nouvelle plage de voies et la ligne ferroviaire», précise l’architecte Joaquín Magrazo, qui dirige le projet Ingennus. «C’est une cage de verre sous le toit d’un ancien hangar», dit-il fièrement. «Nous avons transformé une construction de la fin du XIXe siècle en une du XXIe, en respectant le caractère de l’édifice, mais sans altérer son image ferroviaire».

Le projet a tenu compte de la prochaine libéralisation des chemins de fer en Espagne, ce qui pourrait entrainer la présence de plusieurs opérateurs sur la ligne internationale qui relie l’Aragon à la Nouvelle Aquitaine.

-/-

Share This