El Periódico de Aragón

09/02/2021

La ligne ferroviaire entre Saragosse et Teruel, qui fait partie du futur couloir ferroviaire Atlantique-Méditerranée, est depuis ce mardi un peu plus proche de pouvoir circuler à 250 km/h. Le ministre des Transports, de la Mobilité et de l’Urbanisme, José Luis Ábalos, a profité de sa visite au port de Valence pour annoncer que l’étude préliminaire des travaux nécessaires, entre le contournement sud de Saragosse et le raccordement à la ville de Teruel, a reçu le feu vert définitif, qui sera d’ici peu publié au Journal Officiel de l’Etat (BOE) pour être soumis à exposition publique durant 30 jours, faisant ainsi un pas de géant vers le lancement du chantier, et il restera à attendre d’éventuels recours.

Cela s’ajoute à l’objet de sa visite dans la capitale levantine, qui était de présider à la signature d’un avenant au contrat de financement de la construction des sept voies de garage  sur la ligne entre Sagunto, Teruel et Saragosse afin d’accueillir des trains de 750 m de long.

-/-

Des travaux qui constituent, indique Ábalos, «un pas de plus vers la modernisation d’une ligne qui relie 10 millions de personnes et des territoires qui génèrent 21 % du PIB».

-/-

L’étude préliminaire approuvée comporte le doublement de la voie aujourd’hui unique sur les 177 kms qui séparent Saragosse et Teruel…

-/-

A l‘annonce de la publication imminente de l’étude préliminaire, le ministre régional de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et du Logement, José Luis Soro, l’a qualifiée de « grande nouvelle qui garantit l’avenir de l’Aragón dans la logistique ».

-/-

Share This