La Jordanie, l’Egypte, Malte et la Bulgarie au départ de Pau [+ carte]
C’est un avion de la compagnie ASL Airlines, affrété par le voyagiste Top of Travel, qui a décollé mardi matin de Pau pour Aqaba, en Jordanie

G.C
Par G.C., publié le , modifié .

L’aéroport palois enrichit sa palette de destinations grâce au partenariat historique avec un voyagiste. Nouvelle illustration ce mardi avec un départ pour Aqaba, en Jordanie.

Seulement 3h30 de vol, au départ de Pau ce mardi matin, pour rallier Aqaba, la sublime station balnéaire de Jordanie. C’est l’expérience, franchement pas désagréable, vécue par quelques 170 passagers, partis à bord d’un Boeing 737 aux couleurs de ASL Airlines (ex-Europe Airpost).

Où partir depuis Pau ?

► Pour ouvrir notre carte sur les applications mobiles, cliquez ici.

 Cet appareil d’une compagnie française, appartenant au groupe irlandais éponyme, avait été affrété par Top of Travel, partenaire de l’aéroport palois depuis presque une décennie. Ce voyagiste a réalisé deux dernières années records en Béarn, transportant annuellement 800 touristes vers une dizaine de destinations à partir de Pau-Pyrénées (Madère, Palerme, Dubrovnik, Faro, Majorque…).
Cette nouvelle offre prend place dans un catalogue récent, avec des opérations ponctuelles, à destination notamment de la Bulgarie, Malte (24 septembre au 1er octobre) et à nouveau la Jordanie (Amman; 18 au 25 mai) qui seront à l’affiche en 2020. Autre nouveauté: l’Egypte (Louxor), où l’activité touristique revient en force, avec un départ le 25 avril.

Un marché fragile

« Top of Travel est effectivement un tour opérateur historique de notre aéroport », rappelle Jérôme Le Bris, directeur commercial en charge du développement pour Air’Py, gestionnaire de la plateforme. Spécialiste des « one shot » (offres ponctuelles), il surfe, avec la Jordanie, sur une destination « redevenue à la mode » apprécie Yann Richard, le directeur commercial du voyagiste. Cela vaut également pour d’autres destinations – proposées aussi depuis Pau – qui ont été victimes des soubresauts consécutifs aux révolutions du « Printemps arabe ». Comme d’autres, Top of Travel a « souffert du contexte », admet son dirigeant, même si certaines destinations refont à nouveau le plein aujourd’hui. Le prochain séjour en Jordanie affiche d’aiileurs complet, ce qui peut laisser espérer des lendemains moins difficiles pour cet opérateur présent dans une trentaine d’aéroports régionaux (100 000 passagers annuels).

Pour autant, le marché du tourisme reste encore particulièrement fragile. « L’année 2019 aura été compliquée et notre secteur est en pleine recomposition » confirmait Yann Richard en évoquant, ce mardi, les disparitions des compagnies Aigle Azur et XL Airways ou encore la faillite de Thomas Cook.

Les travaux dans l’aérogare vont débuter, en attendant Easy Jet… « au plus tôt pour l’hiver 2020 »

Les travaux assez lourds promis dans l’aérogare par le gestionnaire débuteront comme prévu tout début 2020, moyennant un investissement global d’environ 15 M€. Rappelons qu’il s’agit de réaménager les principales zones de départ et d’arrivée. Dans un premier temps, des opérations vont être engagées sur le restaurant et à proximité avec, notamment, la mise en place d’une vue panoramique sur les pistes.
Par ailleurs, un nouvel opérateur touristique (« Voyages Internationaux ») mais également un loueur s’apprêtent à s’installer dans les locaux occupés auparavant par la représentation locale d’Air France. Rien de très nouveau par contre sur le dossier d’Easy Jet qui pourrait s’établir de façon pérenne à Pau-Pyrénées. « Pau reste dans le champ des possibles pour la compagnie », indique sobrement Jérôme Le Bris, directeur commercial d’Air Py. Ce scénario est actuellement étudié pour, « au plus tôt », à l’horizon « de l’hiver 2020 ».

Share This