PERIODICO DE ARAGON
D. CHIC
16/04/2020

La décision unilatérale des Hautes Pyrénées de fermer le tunnel de Bielsa restera en vigueur jusqu’au 11 mai, selon la prévision initiale. L’arrêté préfectoral incite les conducteurs à passer par les départements voisins, ce qui ne laisse à l’Aragón qu’un seul passage vers la France. Pour le moment, le tunnel du Somport est le seul passage qui reste ouvert aux marchandises, puisque les autorités françaises ont fermé il y a un mois les passages frontaliers du Pourtalet et du col du Somport.

Au Gouvernement d’Aragon, on reconnait que la situation est préjudiciable au secteur du transport dans la région, mais on indique que la France avait prévenu de son intention de fermer le passage pour freiner l’épidémie de coronavirus. Le ministère régional de l’Aménagement du Territoire souligne que la fermeture de Bielsa arrive au moment de trafic maximum de PL en ce passage, puisque la moyenne de 60 camions/jour en février avait augmenté à près de la centaine. En ce qui concerne les VL –les voitures particulières– la tendance est inverse : de 700 à seulement 30/jour.

Le ministre régional de l’Aménagement, José Luis Soro, indique que la cause de la hausse du trafic au tunnel de Bielsa correspond à un changement dans les comportements des conducteurs de camions plus qu’à l’arrivée de véhicules venant d’autres régions. En raison des restrictions à la conduite, la plupart des transporteurs font des déplacements dans la journée, car le confinement des secteurs non essentiels fait que les services de restauration et de logement ne sont pas ouverts sur leurs routes habituelles. Ainsi le transporteur passe le matin avec son chargement et retourne à vide quelques heures plus tard.

Les associations de transporteurs considèrent que ce changement est encore un nouveau bâton dans les roues du secteur, déjà très pénalisé dans son travail durant cette période d’état d’urgence. Le président de l’Association des Transporteurs de Marchandises de Huesca, Fernando Callizo, qualifie la situation de «préoccupante» si l’activité ne reprend pas, avec le retour des activités non essentielles.

Le ministre régional Soro déclare que cette fermeture sera mise à profit pour entreprendre des travaux nécessaires à garantir dans l’avenir le transit des marchandises par ces passages. «La gestion du tunnel est conjointe, à travers le consortium du tunnel de Bielsa-Aragnouet, et les deux parties sont solidaires dans le développement de son caractère stratégique», fait-il remarquer.

 

Share This