DIARIO DEL ALTO ARAGON

ELENA PUÉRTOLAS

16/04/2018

Le Haut-Aragon est resté isolé hier en début de matinée. L’éboulement près de Murillo de Gállego en direction de Jaca a bloqué la route (A-132 entre Ayerbe et Murillo de Gállego) entre 2h00 et 9h00, le temps d’évacuer les 400 à 500 m3 de roches tombés d’une paroi presque verticale de 25 m de hauteur et de rétablir une voie de circulation. Cette route est l’alternative à la N-330 (Huesca-Jaca), qui est totalement fermée au trafic depuis vendredi matin par suite d’un glissement de terrain qui a ouvert de profondes  crevasses et provoqué l’effondrement de la chaussée.

Vista desde lo alto de la vía en la que ha ocurrido el incidente.

Le passage bidirectionnel a été rétabli hier à 16h, mais l’administration n’écarte pas de devoir revenir en  sens alterné en fonction des circonstances, en particulier aujourd’hui avec le retour des poids lourds. Pendant ces heures de fermeture, le trafic a été redirigé par Barbastro et la A-138 vers Aínsa. De sorte que pour aller à Jaca depuis Huesca, au lieu d’une heure un quart, il en fallait le double.

-/-

Arrivé sur place à 13h, le ministre régional de l’Aménagement du Territoire, José Luis Soro, a déclaré qu’il est impossible d’être partout à la fois. « Nous ne pouvons malheureusement pas  écarter que cela se reproduise, mais nous agirons au plus vite ».

-/-

Le ministre régional a déclaré qu’il a demandé à la Renfe de renforcer les services de trains jusqu’à Jaca. « Ils ont promis de l’étudier, a-t-il dit, on pourrait utiliser les sillons de circulation libres ou recourir à des trains de plus grande capacité. C’est non seulement une solution de dépannage, mais c’est l’occasion  pour le chemin de fer d’assurer cette fonction », a affirmé le ministre Soro.

Share This