HERALDO DE ARAGON

8/11/2020

RUBÉN DARÍO NÚÑEZ / MARÍA JOSÉ VILLANUEVA / LAURA ZAMBORAÍN

 

Le Ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Urbanisme –anciennement Fomento– a donné ces dernières années un important coup d’accélérateur aux chantiers des autovías des Pyrénées (A-23 et A-21) avec l’achèvement de la mise à quatre voies du col de Monrepós et l’ouverture de deux sections entre Jaca et Puente La Reina. Cependant, le projet de budget de l’Etat présenté par le Gouvernement Sánchez ralentit l’exécution des 40 kilomètres manquants, presque le tiers de tout l’axe Huesca-Jaca-Pampelune (130 km).

Ce budget prévoit pour l’an prochain un investissement global de presque 32 millions d’euros sur les cinq sections manquantes, mais sur trois d’entre elles, le budget réserve seulement 100.000 euros de sorte que rien ne pourra être mis en chantier en 2021. Pour le contournement de Jaca (8 km), 35 millions sont prévus en 2022, 2023 et 2024, un tiers du coût total des travaux (115 millions) ; dans le cas de la section Puente La Reina-Fago (11,6 km), 57,5 millions sont réservés sur la même période pour un chantier de 85 millions ; et pour Lanave-Sabiñánigo Sud (7 km), rien n’est prévu, ce qui retardera encore de nombreuses années la suppression de ce point noir au pied du col de Monrepós.

Les 31,5 millions restant inscrits pour 2021 sont destinés à parts quasi-égales à la section Sigüés-Tiermas (6,6 km) et au contournement de Sabiñánigo (6,9 km), dont l’ouverture est retardée respectivement à 2022 et 2023.

-/-

Avec cette nouvelle programmation, l’achèvement des deux autovías, dont les chantiers ont démarré il y a plus de 20 ans, n’interviendra pas avant 2025.

-/-

Enfin l’achèvement du chantier des 13 derniers kilomètres de l’autovía A-22 (Huesca-Lérida) est retardé de plus d’un an.

-/-

Share This