EL PAIS

MANUEL V. GÓMEZ

Madrid – 27 OCT 2020

Le marché du travail était reparti au troisième trimestre de l’année. Il s’était effondré au second, lorsque le confinement avait détruit plus d’un million d’emplois en trois mois. L’été avait permis d’en récupérer une partie : 569.600. Mais c’était insuffisant pour retrouver le niveau d’avant la pandémie et pour éviter que le chômage augmente de 355.000 personnes, laissant le taux de chômage à 16,3%, selon l’enquête de population active de l’INE.

Le résumé à grands traits se complète avec le nombre total de chômeurs : 3,7 millions, et d’emplois : 19,1 millions. Et sur ce dernier chiffre, il faut attirer l’attention sur le fait qu’il inclut les personnes en chômage partiel indemnisé et les travailleurs indépendants qui reçoivent des aides exceptionnelles. Le coup porté au marché du travail aurait été encore beaucoup plus important sans l’indemnisation du chômage partiel et l’énorme quantité des aides qu’elle a apporté et qui sont aujourd’hui prorogées jusqu’au 31 janvier.

Les conséquences auraient également été plus lourdes sans le télétravail, qui a permis de poursuivre l’activité dans de nombreuses professions, en dépit des restrictions à la mobilité. L’enquête révèle que plus de 10% des actifs ont travaillé à domicile plus de la moitié de la semaine.

-/-

Share This