PERIODICO DE ARAGON
D. L. G.
22/03/2019

Le col de Monrepós n’est plus indomptable. L’ingénierie la plus avancée est venue à bout des difficultés pour que la N-330 -inaugurée en 1993- attaque la dernière ligne droite dans les prochains mois, et devienne définitivement une route à grande capacité. Les véhicules traversaient dès hier à vitesse réduite les trois nouveaux tunnels, inclus dans les derniers tronçons ouverts de l’Autovía Mudéjar (A-23). Cela met un point final au défi lancé 25 ans plus tôt alors que le tracé paraissait encore utopique. Aujourd’hui c’est une réalité, ou du moins le Ministère de Fomento est près du but.
Malgré les derniers aménagements non encore réalisés, le trajet entre Lanave et Nueno s’est réduit considérablement. Franchir le col qui sépare les Pyrénées de la capitale du Haut-Aragon peut se faire en moins de 25 minutes. En 1993, il en fallait plus de 45 (et en cas de bouchons, fréquents les dimanches après-midi, cela pouvait dépasser les deux heures). Et il reste encore à terminer le tronçon Lanave-Caldearenas en direction de Huesca ainsi que la sous-section Arguís-Défilé de l’Isuela, dans le même sens de circulation. Les usagers et les responsables du Département des Routes Nationales en Aragón voient enfin le bout du tunnel pour ce chantier pharaonique.
-/-
Fomento peut donner pour terminés les travaux de plus grande envergure destinés à dompter le géant des pré-Pyrénées.
-/-
L’année 2020 sera importante pour la province de Huesca, puisqu’elle verra augmenter la capacité d’une route qui supporte un trafic de presque 9.000 véhicules/jour, et beaucoup plus en période de congés. Car, comme l’a confirmé le directeur des routes de l’Etat López Guarga, deux nouveaux tronçons d’autovía devraient entrer en service sur l’A-21 Pampelune-Jaca, déjà très avancés. Il s’agit des 9 kilomètres qui relieront Jaca et Santa Cilia, qui entreront en service en septembre, et le tronçon suivant de 7,2km jusqu’à Puente la Reina, qui devrait entrer en service à la fin de l’année ou au début de l’an prochain. Il ne restera plus que les 11,63km jusqu’à la limite provinciale, pour rejoindre la partie navarraise déjà en service. Et à terminer le tronçon Tiermas-Sigüés, de 6,6 kilomètres, qui n’entrera en service qu’en 2021.
Vers l’est de la province, la section Huesca-Siétamo, de 12,8 kilomètres est en chantier depuis le mois d’août dernier, terminant ainsi la A-22 entre Huesca et Lérida.
-/-
En attendant, les usagers peuvent d’ores et déjà profiter d’un trajet plus sûr et plus confortable par le Monrepós, qui dure sept minutes de moins en direction de Jaca. Et qui va continuer à réduire.

Share This