#epy2019 – Didier Laporte (CCI Pau-Béarn) : « On sent une prise de conscience »
Didier Laporte, président de la CCI Pau-Béarn.

© Archives Nicolas sabathier
Par Gérard Cayron, publié le , modifié .

La CCI parraine la catégorie communication digitale des Trophée e-py 2019. Son président n’ignore pas les enjeux de la transformation numérique.

  • Où en êtes-vous des chantiers liés à la transformation numérique des entreprises ?

Ce sujet est un axe majeur de la mandature ! Il nous concerne tous. Aujourd’hui, pas un secteur d’activité ne peut y échapper et on sent d’ailleurs une prise de conscience. A la CCI Pau-Béarn, nous sommes de plus en plus sollicités dès qu’une entreprise est confrontée à cette question. Cela va de la présence sur les réseaux sociaux à la mise à disposition de matériels. En 2018, et avec notre concours, la Région a versé 400 000€ de subventions. Il y a par ailleurs de plus en plus de participants – une cinquantaine de personnes en moyenne – à nos ateliers web.

  • Justement, quelles sont les mesures d’accompagnement proposées par la chambre consulaire ?

Il y a tous les types d’accompagnements en matière de formation, de recherches de subventions, de maîtrise des outils… A partir du second semestre de cette année, nous allons aussi créer des formations avec des modules courts pour aider à la montée en compétence des chefs d’entreprise, de leurs cadres. Enfin, il y a également les obligations légales, notamment celles liées au RGPD (protection des données) qui fête un an d’existence. Sur ce sujet, il y a par contre encore assez peu de prises de conscience, les gens appréhendent mal le nombre de données qui peuvent être touchées. Il faut sensibiliser pour éviter la mise en situations d’infractions.

  • Les patrons béarnais font-ils, selon vous, preuve d’ouverture sur ces sujets liés à la transformation ?

Par la force des choses ! Qu’il s’agisse de leurs déclarations TVA, des documents pour le fisc, des appels d’offres dématérialisés, ou encore de demandes de cartes grises, de permis de conduire, … ils se retrouvent alors face à des plateformes numériques. En règle générale, la relation entre entreprises comme avec les collectivités est maintenant 100 % numérisée.

  • Vous travaillez aussi beaucoup sur les questions liées à la cybersécurité ?

Effectivement et, très régulièrement, nous avons des retours concernant des problèmes d’attaques. Nous-mêmes, à la Chambre de commerce et d’industrie Pau-Béarn, l’avons également subi ! Il faut donc établir d’abord un diagnostic et, ensuite, bien veiller à réaliser l’inventaire du processus de sauvegarde des données.

  • Le territoire est maintenant labellisé French Tech : quels avantages en attendre ?

La chambre s’est aussitôt associée à la démarche afin de trouver une cinquantaine d’entreprises partenaires. Il fallait vraiment avoir ce label. Je dirai que c’est exactement ce qu’il nous faut en matière d’attractivité. Le label French Tech a au moins le mérite de fédérer les gens sous une bannière. Notre communauté numérique en avait besoin.

Les trois nommés dans la catégorie « Communication digitale »

Le Cefirc 3.00.– Le Cefirc, centre de formation installé à Mourenx et créé en 2000, propose un accompagnement personnalisé en termes de conseil et de formation professionnelle dans le domaine de la santé et la sécurité au travail. En 2019, il fait le pari de devenir un média à part entière pour offrir aux internautes les différents niveaux d’information qu’ils recherchent et permettre de donner un nouvel élan commercial à l’entreprise. Le Cefirc devient ainsi un média à part entière, accessible à tous.

Musée Jeanne-d’Albret.– Le Musée Jeanne-d’Albret, à plus de 20 ans d’existence, restait globalement méconnu du public alors qu’il rassemble à Orthez une collection (gravures, documents et objets) significative dans l’histoire du Béarn, de la Renaissance à nos jours. Les actions sur le web et notamment via Twitter permettent de créer des dynamiques transfontalières pour faire découvrir le territoire. Lors de la dernière Museum Week, le musée a ainsi lancé une carte interactive proposant un marathon des sites aquitains.

Zébrure.– Cette agence de communication digitale – située au cœur de Pau et forte de 15 personnes – est spécialisée dans la création de contenus et l’animation des réseaux sociaux de grandes marques à la portée nationale et internationale. Elle crée des contenus social media modernes et engageants pour les clients qui lui font confiance dans les domaines des parfums et des cosmétiques, des vins et spiritueux, des accessoires de mode ou encore de l’agroalimentaire ou du tourisme.

Share This