Echangeur de Carresse : l’appel du maire de Salies
L’emplacement du futur échangeur de Carresse-Cassaber

Nicolas Sabathier
publié le , modifié .

Claude Serres-Cousiné lance un appel aux élus concernés pour qu’ils honorent leurs engagements passés

A la suite du débat qui divise actuellement le monde politique béarnais sur les futurs échangeurs du 64 Claude Serres-Cousiné, maire de Salies-de-Béarn, lance « un appel aux différents financeurs et décideurs béarnais, en particulier à Jean-Jacques Lasserre pour le Département, et je leur demande d’honorer les engagements pris par les collectivités qu’ils représentent. Toute tergiversation ou baisse de financement sera gravement préjudiciable. »

Rappelons que le Conseil départemental a conditionné sa participation au financement des échangeurs d’Orthez et Carresse à la révision du calendrier de réalisation de celui de Morlaàs que le concessionnaire Vinci doit aménager d’ici 2032. Un scénario qui inquiète au coeur du département. « Il demeure urgent de désengorger les routes départementales du secteur et de fluidifier la circulation dans les traversées de village. C’est une question de sécurité et d’environnement mais aussi un moyen de faire des économies pour le Conseil départemental qui dépense des sommes astronomiques pour l’entretien de ces routes fragilisées par le passage incessant des camions » pointe ainsi l’élu salisien.

Rappelons que la région de Carresse et Salies subit le passage fréquent des camions issus des carrières du secteur. S’il est d’accord avec la position du président du Béarn des Gaves Jean Labour, de renégocier la participation de son intercommunalité, Claude Serres-Cousiné, qui travaille sur ce dossier depuis 2008, indique « qu’il serait dommage, maintenant que tous les accords ont été obtenus de ne pas réaliser cet échangeur indispensable pour le développement de notre territoire. »

Share This