Déviation d’Oloron : les études baissent, mais pas la facture finale
Finalement, la facture de la déviation d’Oloron ne sera pas à la baisse.

Photo archives Nicolas Sabathier
publié le .

Si des économies seront faites sur les études de la déviation d’Oloron, la facture finale ne baissera pas : en raison de l’actualisation des prix, son coût est évalué à 92 M€… pour une « fin d’opération en 2028 ».

En janvier 2019, la préfecture annonçait que des économies pourraient être faites sur les études de la déviation Gabarn-Gurmençon, permettant de baisser le surcoût de cette infrastructure : évaluée initialement à 77 millions d’euros, on annonçait effectivement en 2018 qu’il faudrait mettre 13 millions d’euros de plus, soit 90 millions d’euros en tout.

Interrogé à ce sujet ce mardi, le sous-préfet d’Oloron explique qu’il sera effectivement possible de réaliser une baisse de 5 millions d’euros liée aux études. « Toutefois, en intégrant une actualisation des prix des travaux comprenant une augmentation de 2 % par an, et en envisageant une fin d’opération projetée en 2028, le coût envisagé des travaux serait fixé à 92 millions d’euros », informe Christophe Pecate selon les documents en sa possession.

Ainsi, malgré l’économie trouvée dans le cadre des études, la facture finale ne sera pas à la baisse… elle serait même en légère hausse, sachant que le prix évoqué en 2018 avec le surcoût avait été fixé à 2 millions d’euros de moins. On peut toutefois voir le verre à moitié plein, en se disant que la note aurait pu être encore plus salée.

La mention de la « fin d’opération projetée en 2028 » peut également interpeller. En 2017, c’est la date de 2024 qui avait été évoquée pour la concrétisation de l’infrastructure.

Share This