HERALDO DE ARAGON

1/9/2020

LAURA ZAMBORAÍN

Obras en la estación de Canfranc.

Le déplacement vers leur emplacement définitif des wagons existants sur l’esplanade de Los Arañones est un préalable au démarrage des travaux d’urbanisation du site de la Gare Internationale de Canfranc et de la nouvelle gare de voyageurs, qui est pratiquement terminée. Le chantier débutera par les accès provisoires à la nouvelle gare.

-/-

Si tout va bien, les trains pourront entrer sur les nouvelles voies en octobre, et les autres voies restantes sur l’esplanade seront désaffectées. On pourra donc lancer les travaux d’urbanisation, incluant l’assainissement et les  fournitures de fluides, et la création d’une voie d’accès à la nouvelle gare de voyageurs contournant l’ancienne gare.

-/-

Le projet d’urbanisation inclut des espaces verts, des parkings et des zones de jeux d’enfants.

-/-

Le chantier réalisé dans l’espace ferroviaire va inciter à la réouverture tant désirée de la ligne internationale. Tout a été prévu dans ce but. L’objectif est de récupérer les passagers et les marchandises « non seulement pour aller du sud vers le nord, de Saragosse ou du Levant vers Canfranc, mais pour  se rendre en France », a souligné le ministre régional Soro. « Nous voulons que les trains cessent de tourner le dos au tunnel, qu’ils le traversent et que Canfranc redevienne ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, une liaison internationale de l’Aragón et de l’Espagne avec l’Aquitaine et la France ».

« Les gouvernements Espagnol et Français, d’Aragon et d’Aquitaine travaillent depuis des années en coordination, avec le soutien financier de l’Union Européenne pour définir le tracé de la future ligne de Canfranc », dit-il. Les études techniques sont très avancées, et il reste maintenant à franchir un pas politique, avec une nouvelle réunion du comité quadripartite « qui valide ces projets, ce tracé de Canfranc et que nous puissions poursuivre le travail en recherchant un financement européen, afin de rétablir la liaison internationale interrompue en 1970 ». Cette réunion quadripartite a été annoncée pour ce mois de septembre lors de la visite à Canfranc du ministre des Transports en juillet dernier, José Luis Ábalos, mais pour le moment, on ne sait rien.

Share This