• De la téléphonie à la fibre, des travaux en cours pour mieux connecter le Haut-Béarn
    À Oloron, SFR a installé un nœud de raccordement optique pour la fibre.

    D.R
  • De la téléphonie à la fibre, des travaux en cours pour mieux connecter le Haut-Béarn
    Une quinzaine de poteaux seront remplacés sur Escot pour améliorer la téléphonie fixe.

    G.B
  • De la téléphonie à la fibre, des travaux en cours pour mieux connecter le Haut-Béarn
    Le maire a pu échanger avec Alain Boz d’Orange sur les problèmes de réseau dans le village. À

    G.B

Par Gildas Boënnec, publié le .

Alors que des travaux sont déjà engagés depuis plus d’un mois par SFR pour le déploiement de la fibre à Oloron, Orange révise de son côté le réseau téléphonique fixe à Escot, où une quinzaine de poteaux seront réinstallés cette semaine.

Dans les jours à venir, les travaux vont battre leur plein pour améliorer les communications en Haut-Béarn. En effet, plusieurs opérateurs téléphoniques ont déployé des agents dans le but de faire progresser différents dispositifs au sein du territoire.

Ce lundi, un chantier a été engagé par Orange à Escot afin de rénover le réseau de téléphonie fixe. Une quinzaine de poteaux doivent être remplacés, tandis que certains câbles vont être changés ou rehaussés pour améliorer le réseau cuivre, qui avait été installé dans les années 70 au sein de la commune aspoise.

Plusieurs techniciens et trois camions-nacelles sont réquisitionnés pendant une partie de la semaine, pour ce chantier complexe : « Il s’agit d’utiliser une tarière pour faire des trous et replanter des poteaux dans des zones difficiles d’accès », explique Eric Boz, directeur des relations avec les collectivités chez Orange.

L’objectif : changer 5 000 poteaux

« Nous nous sommes un peu chamaillés au début, mais nous avons eu le mérite d’être parvenus à nous entendre », sourit le maire d’Escot Alain Camsusou : « Grâce à ces travaux, on va pouvoir remettre à plat tout ce qui n’allait pas jusque-là pour ce qui est de la téléphonie fixe ».

Un chantier important de modernisation est prévu sur tout le département : 2 590 poteaux ont pour l’instant été remplacés en 2019, et 5 000 devraient être changés d’ici la fin de l’année, avec une attention particulière portée aux vallées.

Un nœud de raccordement installé

Un autre chantier est très attendu localement : celui du déploiement de la fibre en Haut-Béarn, assuré par SFR. Le 19 septembre, un premier nœud de raccordement optique a été posé à Oloron, sur la route de Bayonne pour le très haut débit. Deux autres suivront bientôt, à Lasseube et Aramits. « Après la mise en place de cet élément central, les agents doivent s’atteler à la construction de sous-ensembles, qu’on appelle des armoires de rue. À Oloron, on doit bientôt en installer six, ce qui permettrait en principe d’alimenter 2 500 logements  », explique Alain Parrot, directeur de THD64.

Selon un planning prévisionnel fixé par le Conseil départemental, la construction du réseau de la fibre devrait être achevée dès cette année sur le secteur d’Arette. Il faudra attendre 2020 pour que soient connectées les régions d’Oloron, d’Aramits, de Gurmençon et de Lourdios, 2021 pour Accous, Borce et Saucède, 2022 pour Géronce, Saint-Goin et Orin, tandis que les zones d’Issor, Asasp, Lurbe et Escot ne seraient pas alimentées avant 2023. « On fait tout pour que les échéances soient respectées », assure Alain Parrot.

« Ils vont installer une antenne pour l’étape du Tour de France, mais comment fera-t-on le reste de l’année ? »

S’il se satisfait de la rénovation de la téléphonie fixe, le maire d’Escot est très mécontent de la mauvaise qualité du réseau mobile au sein de son village. « Les trois-quarts de la montée du col de Marie-Blanque ne sont pas couverts, ce qui pose problème. J’ai des résidents qui se trouvent dans des situations périlleuses parce que les portables ne passent pas ». En principe, les opérateurs doivent couvrir les zones blanches en France d’ici 2021. « Lorsque le tour de France viendra faire une étape au col, on arrivera à trouver les moyens pour installer une antenne le temps d’une journée. Mais comment les habitants d’Escot feront-ils le reste de l’année ? Comme tout le monde, j’attendais aussi l’arrivée de la fibre avec impatience… jusqu’à ce que le conseil départemental me dise que le village ne serait pas concerné par les travaux avant 2023. J’ai l’impression que les Palois s’en fichent de nous : chez eux, ils sont parfaitement couverts ».

Share This