DIARIO DEL ALTO ARAGON

RICARDO GRASA

22/02/2021

JACA.- La Coordinadora por la Reapertura del Ferrocarril Canfranc-Oloron (Crefco) et son  homologue française Créloc ont publié ce lundi une déclaration commune, disant que « l’électrification de la ligne Saragosse-Canfranc-Pau et les voies de garage, ainsi que la réouverture de la section Zuera-Turuñana, dans un second temps, sont des éléments fondamentaux pour que cette ligne soit rentable et techniquement attractive ».

En novembre 2020, le Gouvernement d’Aragón avait présenté les hypothèses de l’étude de convergence réalisée dans le cadre du projet de réouverture de la ligne, prévue pour 2025. Crefco et Créloc ont découvert avec plaisir que la ligne aura « les caractéristiques techniques pour trafic de voyageurs et les marchandises du XXIe siècle »: voie à écartement standard européen, signalisation ERTMS, charge à l’essieu de 22,5 T et gabarit GB.

Cependant, pour les deux associations, « le calendrier présenté par le ministre régional José Luis Soro est pour le moins surprenant », puisque « l’allongement à 450m des voies de croisement serait terminé en 2030 et l’électrification en 2040 », alors que « ce sont deux éléments fondamentaux si l’on veut que la réouverture soit un succès ».

-/-

L’étude de convergence ne prévoit pas non plus la reprise de la ligne directe Zuera-Turuñana, que Crefco y Créloc estiment « indispensable pour réduire significativement les temps de voyage, tant des trains internationaux que régionaux les plus porteurs de potentiel de croissance comme le Zaragoza-Pyrénées ».

-/-

Les deux associations incitent les politiques à « soutenir activement le projet de réouverture complète de la ligne ferroviaire Saragosse-Canfranc-Pau », qui « peut et doit servir d’exemple dans la lutte contre le changement climatique et le rééquilibrage rail-route ».

-/-

Share This