La transformation de la Nationale 124 en 2×2 voies prend son temps. La déviation de Gimont, une pièce du puzzle de 9,6 km, devrait être ouverte en 2022…

Ce mardi, la préfète du Gers, Catherine Séguin, à l’occasion de la visite du chantier de l’ouvrage d’art qui enjambe la Gimone, a annoncé que ce calendrier serait tenu. Ce pont est un des points clé de l’aménagement en voie rapide de la route Auch-Toulouse.


Cette annonce a été précédée par un exposé de Catherine Séguin sur « les enjeux fondamentaux de cette déviation dont ceux du désenclavement, de la sécurité et du lien avec les départements voisins », en présence de Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la Région Occitanie.

Ce fut aussi l’occasion de préciser le coût total des travaux : 98,2 millions d’euros financés par l’Etat à 45%, la Région pour 32%, le Conseil départemental à hauteur de 23%. Quant à la collectivité Grand Auch Coeur de Gascogne, elle a inscrit la somme 3 millions d’euros pour le chantier de Gimont (soit près 3%) et 6,2 millions sur la portion Gimont-l’Isle-Jourdain, a souligné Philippe Martin, président du Conseil départemental.


Pour revenir à l’ouvrage d’art de franchissement de la Gimone, il s’allonge sur 120 mètres avec deux tabliers distincts. Son achèvement définitif est prévu pour le printemps 2020.

La déviation de Gimont comprend également : le diffuseur de Fontenilles, un échangeur complet permettant le raccordement avec la RD 12, vers Gimont côté nord et vers Saramon côté sud, ainsi que le raccordement à la VC 10 ; 7 ouvrages d’art routiers, se répartissant en 6 passages inférieurs et 1 passage supérieur permettant le rétablissement des voies interceptées ; 1 pont route franchissant la voie ferrée Auch-Toulouse ; 2 franchissements de cours d’eau (Gimone et Marcaoue) ; 20 ouvrages hydrauliques assurant le rétablissement des écoulements naturels


Pour ce qui est de la poursuite de l’aménagement de la RN124, Gimont-l’Isle-Jourdain, le directeur adjoint de la DREAL Occitanie, Cyril Portalez, a souligné que les travaux débuteront suite à l’achèvement de la déviation de Gimont. L’avant-projet de cette section sera livré à l’été 2020.

 


Article réalisé avec le Journal du Gers et Jean-Bernard Wiorowsi

Suivez l’actualité sur le site du Journal du Gers

Share This