It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Le ministère de Fomento s’implique sur le Canfranc et sur les mises à quatre voies

PERIODICO DE ARAGON

D. CHIC

30/12/2016

L’identité de vues entre le Ministère de Fomento et le Gouvernement d’Aragon a surpris tout le monde hier. Le ministre Íñigo de la Serna était en visite à Saragosse pour montrer son engagement en faveur des revendications historiques de la Région. Il a fait plusieurs annonces concrètes sur la mise à quatre voies de la N-232*, pour laquelle il a annoncé des avancées sur le calendrier d’exécution, ainsi que sur les liaisons ferroviaires, en particulier sur la ligne de Valence et sur la réouverture de la liaison avec la France par Canfranc.

Faute de pouvoir donner des montants exacts en raison de l’inexistence du Budget de l’Etat pour 2017, De la Serna a indiqué qu’il existe un «accord presque total» avec le Gouvernement d’Aragon sur les réalisations indispensables pour la Région. «Nous sommes d’accord pour améliorer la sécurité routière», a-t-il affirmé. Dans l’immédiat, il a annoncé le lancement de la mise à quatre voies du tronçon Gallur-Mallén de la N-232* début 2017, si possible dès janvier ; le projet de tracé d’El Burgo de Ebro-Fuentes de Ebro sera prêt à l’été pour un lancement des travaux dans l’année. Il a en outre accusé réception de la lettre des maires des localités affectées par les accidents de la route, qui exigeaient des solutions immédiates pour arrêter l’hécatombe.

Le ministre s’est montré convaincu que le chantier pourrait être terminé en avril  2019 sur la partie Figueruelas-Gallur. Et il s’est engagé à lancer la procédure dès janvier pour le tronçon Gallur-Mallén. Le coût estimé est de 80 millions d’euros. Avec ce coup de pouce administratif, le Ministère de Fomento espère pouvoir régler le problème début 2020. Le coût total de cet axe est de l’ordre de 550 millions d’euros.

-/-

La rencontre bilatérale entre le gouvernement d’Aragon et Fomento a également été l’occasion de la prise de plusieurs engagements en matière ferroviaire. De la Serna a qualifié de «stratégique» la liaison entre Saragosse et le Port de Valence et il a confirmé les investissements annoncés il y a quelques semaines. Au total on attend 40 millions du fonds d’accessibilité aux installations portuaires et 13,6 pour l’adaptation des voies de garage (la ligne est à voie unique NdT). Il a en outre affirmé qu’un projet intégral de rénovation de toute la ligne va être lancé très prochainement, et sera présenté aux gouvernements régionaux de l’Aragón et de Valence.

Pas de changement dans la dotation financière pour le Canfranc, mais la volonté est affirmée de travailler à la réouverture. De la Serna a annoncé une prochaine rencontre avec son homologue français pour préparer le Sommet Hispano-Français qui se tiendra début 2017. Le Ministère de Fomento va en outre collaborer au dossier qui sera présenté en février à l’Union Européenne pour solliciter des fonds afin de pouvoir lancer les travaux. «Nous ne pouvons pas laisser passer ce train». Une rencontre à quatre aura lieu prochainement entre l’Espagne, la France et les administrations régionales d’Aragón et d’Aquitaine.

* La nationale N232 va de la côte cantabrique (Santander) à la côte méditerranéenne (Vinaróz). C’est une des routes espagnoles les plus fréquentées et les plus dangereuses. Seuls quelques tronçons ont été élargis à quatre voies ou en autoroute. Le tronçon Mallén – Figueruelas (près de Saragosse) voit passer 6.000 véhicules par jour dont plus de 50% de camions, sans aucun créneau de dépassement sur 27km. NdT

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.