It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Aéroport de Pau-Pyrénées : de nombreux vols de la compagnie Hop ! annulés

Aéroport de Pau-Pyrénées : de nombreux vols de la compagnie Hop ! annulés

 

Il est à craindre que la compagnie annule d’autres vols.

© archives marc zirnheld

 

Par hugo richermoz, publié le .

Des vols vers l’aéroport de Pau ont été annulés au dernier moment lors des dernières semaines. Une situation qui a fortement déplu aux passagers concernés, mais également aux autorités de l’aéroport.

Benoît Capelle n’a pas eu de chance. Utilisateur fréquent des lignes aériennes vers l’aéroport de Pau-Pyrénées, il est tombé deux fois sur un os à huit jours d’intervalle. Le vendredi 1er septembre, il devait voler depuis Orly jusqu’en Béarn. Mais, au dernier moment, son vol a été supprimé sans que le motif lui soit exposé. La solution de remplacement proposée par la compagnie : une place dans un autre vol vers Biarritz, puis une fin de trajet en bus.

Une péripétie qui n’aurait pas entraîné plus d’émoi que cela si la situation ne s’était répétée, le vendredi suivant, sur un vol depuis Lyon-Saint-Exupéry opéré une nouvelle fois par la compagnie Hop !, filiale d’Air France. Cette fois, il a dû atterrir à Toulouse, avant de « batailler » pour obtenir un rapatriement en taxi, avec une vingtaine d’autres passagers.

« Les gens se plaignent régulièrement et on ne nous donne pas d’explication. C’est un peu du « foutage de gueule »

« Ce n’est pas agréable d’arriver chez soi à 2 heures du matin », se plaint-il. « Les gens se plaignent régulièrement et on ne nous donne pas d’explication. C’est un peu du « foutage de gueule » car, lorsqu’on demande une indemnisation à la compagnie, on nous répond que notre demande sera traitée d’ici 6 à 8 semaines. » Un autre passager présent sur le Lyon- Toulouse a adressé un courrier salé à la compagnie. « Je voudrais qu’on arrête de prendre les Palois pour des jambons », soupire-t-il.

Ces coïncidences ont poussé les passagers à se demander s’ils n’avaient pas été victimes des modalités de remplissage des compagnies aériennes. Du côté de la compagnie aérienne, les responsables se sont trouvés trop occupés ces derniers jours pour répondre à nos sollicitations.

Une personne opérant souvent des liaisons vers l’aéroport de Pau-Pyrénées nous a toutefois donné quelques détails. « Sur ces petites lignes, on travaille sur de vieux avions sur lesquels il y a parfois des pannes. Et comme on est à flux tendu, on n’a pas de solution de remplacement. »

D’autant que les liaisons vers le Béarn ne semblent pas toujours prioritaires.

« S’il y a un problème sur une ligne plus importante, c’est plus facile d’annuler le vol vers une ville comme Pau pour récupérer la machine », détaille-t-il.

« 5 % des vols annulés »

Du côté de l’aéroport de Pau-Pyrénées, le directeur Jean-Luc Cohen assure subir, lui aussi la situation. Et désigne le manque de pilotes de la compagnie Hop ! comme responsable « La compagnie Hop ! a de nombreux problèmes, on le sait », reconnaît-il. « Nous subissons aussi ce problème car les vols qui n’atterrissent pas chez nous ne nous rapportent pas d’argent et le personnel est parfois obligé d’attendre tard le soir que les passagers arrivent par la route. »

Selon lui, sur neuf vols journaliers, en moyenne 5 % sont annulés à Pau. « Les passagers palois subissent les difficultés d’anticipation du groupe Air France. J’espère qu’on verra le bout du tunnel d’ici la fin du mois, mais j’ai peur que ce ne soit pas le cas. »

Il réfute enfin l’idée que les Béarnais soient « sacrifiés ». « C’est une clientèle importante pour Air France, avec beaucoup de voyageurs d’affaire. Ce ne sont pas les gens qu’on sacrifie. » En attendant, d’autres annulations sont à craindre.