It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

A65

 

Images d’une autoroute ordinaire. Celles de l’A64 par exemple avec un trafic dense ? Non !
Cette autoroute bien chargée n’est pas celle qui relie Toulouse à Bayonne, mais bien celle qui va de Pau à Langon. 

Flash Infos 29, mars 2013

 L’A65,  la mal aimée des environ-nementalistes, est soit disant condamnée à la désertification constante, elle serait inutile, couteuse, bref parée de tous les adjectifs péjoratifs.  Vous voyez ces photos, prises le 9 mars 2013 à 12 heures depuis le pont de Bournos : c’est effectivement sur l’A65 que vont rouler ce jour-là des milliers de voitures, en toute sécurité, en un temps raisonnable, avec en toile de fond – pour ceux qui descendent vers le sud- le  merveilleux panorama des Pyrénées enneigées. Certes, c’est  un week-end de  vacances scolaires, avec un trafic sensiblement accru (18895 véhicules le 2 mars, 14379 automobiles le 9 mars). Mais ce sont des milliers d’automobilistes  qui ne se traînent plus aujourd’hui sur l’ancienne nationale et sûrement beaucoup de familles ou de skieurs  qui n’hésitent plus  à goûter les joies de la montagne à Gourette, à la Pierre-Saint-Martin ou en Vallée d’Aspe maintenant que l’itinéraire qui y conduit depuis Bordeaux n’est plus un calvaire. La sécurité,  le temps gagné, le confort, l’agrément de conduite sont des atouts majeurs pour l’A65. Il faudra  sans doute y ajouter l’argument touristico-économique. Lui aussi a sa valeur…. Un argument qui justifie à lui seul – c’est la conviction profonde de BAP – que l’A65 soit prolongée, à partir de Lescar, par une route nouvelle jusqu’à Oloron et par la sécurisation de la RN134 jusqu’au Somport.

Petit à petit, l’A65 monte en puissance

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.