It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Soro réclame que l’Etat s’implique dans l’axe Atlantique-Méditerranée

EL PERIÓDICO DE ARAGÓN

09/06/2017

La définition du tracé des couloirs logistiques est une des questions qui engagent le développement des régions au cours des prochaines décennies. Le ministre régional de l’Aménagement du Territoire du Gouvernement aragonais, José Luis Soro, est parti de ce constat pour dire que le couloir Atlantique – Méditerranée est une «priorité nationale» face à l’Europe, à l’occasion d’un déjeuner- débat organisé hier par l’association Propeller Club de Valence.

Le ministre régional a souligné l’importance de la logistique non seulement de point de vue de la croissance économique,  mais aussi comme «instrument d’aménagement du territoire, de cohésion sociale  et d’égalité des chances». Il a rappelé les chiffres de l’activité des ports de Valence (71 millions de tonnes de fret) et de Bilbao (32 millions de tonnes).

Il a insisté sur l’énorme potentiel de croissance du transport ferroviaire alors qu’aujourd’hui tout se fait par la route. Il a donné l’exemple de l’Aragon, qui ne fait que 1% du transport par fer.

Soro a rappelé la situation géostratégique favorable de l’Aragon, à la croisée des chemins entre l’Atlantique et la Méditerranée et entre le nord et le sud de la Péninsule, ainsi que la liaison avec la France réclamée par l’Aragon et la Nouvelle Aquitaine, par la ligne ferroviaire internationale Saragosse-Canfranc-Pau.

Il a ajouté que Saragosse est la cinquième ville d’Espagne à égale distance des grands centres urbains européens que sont Bordeaux, Toulouse, Madrid, Barcelone, Valence et Bilbao, et au centre d’une aire de 20 millions de personnes. «L’Aragon a été pionnier dans la création d’installations logistiques de premier ordre».

-/-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.