It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Pau: la gare va retrouver un peu plus de vie

Pau: la gare va retrouver un peu plus de vieLes aménagements s’achèvent. C’est ce vendredi que le rideau sera levé et Trib’s accessible aux voyageurs.

© Ascencion torrent

 

Par Éric Normand, publié le .

A partir de ce vendredi, il sera de nouveau possible de se restaurer en gare de Pau. Une enseigne spécialisée, multifonctions, ouvre en effet ses portes.

La mise en service d’une boutique ce vendredi matin devrait redonner un peu de vie à un équipement qui a perdu son buffet en janvier 2015. À la manette de ce renouveau, on trouve le groupe Relay, filiale d’Hachette, qui gérait déjà le kiosque à journaux.

Animer les gares

En déclinant dans la gare paloise son enseigne gourmande baptisée Trib’s, Relay change de dimension puisqu’il proposera désormais sur une centaine de mètres carrés, un espace associant toujours la vente de journaux et de livres, mais aussi de la petite restauration chaude ou à emporter, un espace épicerie avec des produits frais. « Pour cela, ils ont pu investir l’espace que nous avions laissé libre après notre réaménagement et le transfert du bureau du chef d’escale » explique Vincent Labaste, le responsable des gares en Pyrénées-Atlantiques. Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires pour aménager cet espace qui sera dans le prolongement de l’actuelle boutique à journaux et bénéficiera aussi d’une terrasse.

780 885

Selon la SNCF, c’est le nombre de voyageurs qui sont passés par lA gare de Pau en 2015. Soit 50 000 de moins qu’une année plus tôt

Cette ouverture s’inscrit dans la stratégie de la SNCF, et notamment, de sa branche Gares et connexions, de transformer les gares en véritables lieux de vie. Ce mardi, à Pau, lors de leur présentation annuelle, les responsables aquitains de la SNCF ont ainsi évoqué l’évolution des gares. « Elles sont devenues de véritables quartiers de ville. 10 millions de personnes les fréquentent chaque jour en France. Un des principaux enjeux pour les gares, c’est qu’elles deviennent des lieux de réconciliation rassemblant des services, des bureaux, des solutions de mobilité… » Cette stratégie, débutée dans les gares parisiennes, déclinée dans les régions, parfois de manière très impressionnante comme à Bordeaux, est mise en œuvre à Pau.

Voyageurs à reconquérir

Après la rénovation du bâti l’an passé, qui a vu notamment le hall repeint avec des tons plus doux, l’ouverture de Trib’s est la deuxième pierre de ce chantier.

Dans le même temps, un food-truck s’est installé sur le parvis où il teste actuellement les bienfaits de cet emplacement. Des animations ponctuelles doivent compléter ce nouvel environnement. Vendredi dernier par exemple, c’est un caricaturiste qui s’est installé le temps d’un après-midi dans le hall de la gare. Une gare qui a vu décliner le nombre de ses voyageurs entre 2014 et 2015, de 830 746 à 780 885 (source SNCF). La fréquentation 2016 n’est pas encore connue. Le covoiturage prend des parts de marché au train et les retards trop nombreux (87,2 % de ponctualité) conduisent des voyageurs à préférer d’autres modes de déplacement. Autant dire que rien ne doit être laissé au hasard pour récupérer ces derniers. L’aménagement des gares fait partie de cet arsenal de reconquête.

Quant aux prochains gros travaux, ceux du pôle d’échanges multimodal en lien avec l’arrivée du BHNS devant la gare mais aussi de l’accessibilité des quais, ils ne sont pas prévus avant 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.