It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Nouvelle Route Oloron Lescar

 

NOUVELLE ROUTE OLORON-LESCAR

Pourquoi ?

Parce que la Pau – Oloron actuelle est saturée et dangereuse

Pour désenclaver Oloron en la reliant directement à l’ouest de Pau, à l’A64, à l’A65, et à l’aéroport

Pour absorber l’augmentation prévisible du trafic régional et international

Pour gagner 40 minutes aller-retour sur le parcours Oloron-Rocade de Pau et 32 km

Pour améliorer l’attractivité du haut Béarn

Notre combat :

Mobiliser les acteurs politiques et socio-économiques du Béarn autour de ce projet

Dans l’attente d’une volonté politique plus forte, demander le maintien des réserves foncières nécessaires au projet

 

La nouvelle route Oloron Pau-Lescar 

Extrait du  bulletin n° 33 octobre 2015

En 1992, une autoroute (A650) avait été décidée, dans le prolongement de l’A65, mais mal soutenue, elle a sombré dans le tourbillon funeste des … indécisions politiques. Divers scénarios ont été proposés dont certains publics-privés, comportant une section à péage. Sans aboutir. Finalement l’Etat, désargenté, n’a rien trouvé de mieux que de confier le bébé au Département des Pyrénées-Atlantiques. Lequel, bien que favorable à cette nouvelle route sécurisée,  ne sait pas encore très bien comment il va financer ce projet estimé de 265 à 320 millions d’euros. Le coût est élevé parce qu’il est nécessaire de creuser un tunnel.  Or BAP qui se bat depuis quinze ans pour soutenir l’opération pense qu’on pourrait sans doute le faire à moindre frais.  De l’autre côté des Pyrénées, les Espagnols ont construit en effet une nouvelle route  entre Yebra et Fiscal ayant les mêmes caractéristiques et les mêmes ouvrages à un coût nettement moins prohibitif (150 millions d’euros).

On en est là à l’heure actuelle alors que cette nouvelle route s’impose sur le plan de la sécurité. L’actuelle RN 134 inaméliorable  entre Pau et Oloron est non seulement un frein au développement économique du Haut Béarn, elle est aussi très accidentogène et truffée de quatre radars, elle génère enfin d’insupportables bouchons  entre Gan et Pau. La nouvelle route permettrait aussi aux Haut-Béarnais de se rendre directement et rapidement à l’A64, à l’A65 et à l’aéroport Pau-Pyrénées.