It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Les trains de marchandises mettent trois heures de plus qu’il y a un siècle entre Saragosse et Valence

HERALDO DE ARAGON

Jorge Alonso. Zaragoza

12/12/2016

Les trains de marchandises mettent jusqu’à trois heures de plus qu’à l’ouverture de la ligne en 1933 pour aller de Saragosse à Valence. Le temps le plus court en machine à vapeur était alors de 7 heures et 23 minutes, il est aujourd’hui de 10 heures et 23 minutes pour les convois chargés de voitures de General Motors (GM) qui se rendent au port. Les sévères restrictions d’exploitation et les limitations de vitesse en raison de l’état déplorable de la ligne s’ajoutent aux temps d’attente pour changement de machiniste.

Un tren de vapor, a punto de partir de la estación de Teruel en 1935.

Le port de Valence se plaint du grave problème de compétitivité qui affecte ce couloir ferroviaire, car aux temps de trajet interminables s’ajoutent les risques de patinage en cas de pluie, qui immobilisent les convois.

-/-

L’état de la ligne et les caractéristiques des convois limitent la vitesse à 80 km/h, un inconvénient qui s’ajoute aux longues attentes : le train est à l’arrêt 212 minutes à Teruel pour changement de machiniste et encore 27 minutes pour laisser le passage aux trains de voyageurs, qui sont prioritaires sur cette voie unique.

-/-

Par ailleurs, Continental Rail transporte une fois par semaine des conteneurs entre les ports de Bilbao et Valence, avec arrêt à Plaza.

-/-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.