It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

L’Aragon manifeste dimanche en faveur du Canfranc

EL PERIÓDICO DE ARAGÓN

12/07/2017

Convoy detenido junto a la estación de Bedous, donde se acaba por el momento el trayecto del Canfranero. - NURIA SOLER

Cela fait 24 ans que l’on réclame la réouverture de la ligne ferroviaire de Canfranc, et cette revendication est vécue cette année de façon plus optimiste après l’implication de l’Union Européenne dans le financement des études préalables à la réalisation du projet. Cette fois, la traditionnelle marche de Saragosse à Canfranc en train aura lieu ce dimanche, sur le thème « La lutte continue ».

Benjamin Casanova, de Crefco, l’a présentée hier à Saragosse,  précisant que «ce n’est pas la première fois que l’Europe soutient le Canfranc, mais c’est aux Etats français et espagnol  qu’il revient de faire le nécessaire pour la réouverture».

Luis Granell, représentant de l’association Ecologie et Développement auprès de Crefco, dénonce l’absence de cette ligne de chemin de fer. «Selon l’Agence Internationale de l’Energie, le transport représente pas moins de 35,3% des émissions de dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre et donc la principale cause du changement climatique».

Par ailleurs, le président du Gouvernement d’Aragon, Javier Lambán, et les organismes de part et d’autre de la frontière qui luttent depuis des années pour la réouverture du Canfranc se disaient hier optimistes quant à la date annoncée de 2024, après le coup de pouce donné aux études par l’Union Européenne.

Les gouvernements espagnol et français, ainsi que l’Aragon et l’Aquitaine, se sont donné comme date de principe 2024, lors du sommet de février dernier à Bordeaux. Lambán faisait allusion à la décision de la Commission Européenne, ratifiée hier, de financer les études de la ligne Canfranc-Pau à hauteur de 7,5 millions d’euros.

-/-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.