It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Gare de Pau

 

 

 

 

 

 

 

 

50 000 voyageurs … perdus : Difficile de dire si l’inconfort et l’inadéquation des aménagements de la gare (stationnement et fluidité des automobiles dans la cour, accueil dans le hall, traversée des rails) sont pour quelque chose dans ce bilan, avec d’autres éléments extérieurs comme le covoiturage, la promotion des bus. Toujours est-il que le trafic des voyageurs en gare de Pau a perdu 50 000 voyageurs entre 2014 (830 000) et 2015 (780 000). Pas de quoi être fier !
C’est grave docteur ? (BAP 26.07.2017).

Encore quatre ans ?

Tiens, puisqu’on évoque ces problématiques ferroviaires, on comprend que le courroux des usagers de la gare de Pau soit monté d’un cran lorsqu’ils ont appris que les questions d’accessibilité et de réalisation d’un pôle d’échanges multimodal prévus à l’échéance 2019 seraient traitées en… 2021. Quatre ans à attendre encore pour que les voyageurs espèrent pouvoir emprunter, grâce à un ascenseur ou un escalator ou tout autre moyen innovant, le passage souterrain permettant de traverser en toute sécurité la première ligne de la station. Pau abandonnée dans un état d’inconfort et insécurité indigne du rôle économique et social qui est le sien, c’est insupportable, c’est un vrai scandale, une véritable humiliation pour le Béarn et le Sud Aquitain, souligne cette fois encore Pierre Saubot le président de BAP. (BAP 26.07.2017)

Les usagers consultés

La SNCF, bonne fille, a compris qu’il y avait de vrais problèmes entre elle et ses clients qu’il faut pouvoir régler avant l’arrivée de la concurrence. Dans cette optique, elle mène dans les principales grandes villes de l’Hexagone, une grande consultation jusqu’au 15 septembre. Parmi les doléances exprimées on trouvera, évidemment le problème récurrent des retards et des incidents techniques, sans parler des questions de correspondance, de tarification, etc. Les usagers palois du transport ferroviaire vont pouvoir dire tout ce qu’ils ont, eux, sur le cœur. Le tout est de savoir, après ça, si cette consultation fera réellement naître demain, des corrections et de vrais progrès. BAP tient à la disposition de qui veut la synthèse des recommandations faites il y a quelques mois par les usagers pour améliorer la fréquentation du trajet Pau-Oloron. (BAP 26.07.2017).

 

A la gare de Pau, l’accessibilité et le pôle multimodal pour… 2021 :   http://bap-europe.com/a-la-gare-de-pau-laccessibilite-et-le-pole-multimodal-pour-2021/

Gare de Pau : les usagers des transports inquiets (2017.07.07) :  http://bap-europe.com/gare-de-pau-les-usagers-des-transports-inquiets-2/

Pau : coup de pression de Jean-Paul Brin auprès de la SNCF : http://bap-europe.com/pau-coup-de-pression-de-jean-paul-brin-aupres-de-la-sncf/

Mobilisation en gare pour sauver la palombe bleue

Pau: la gare va retrouver un peu plus de vie

Les usagers demandent l’accessibilité de la gare

 

Gare de Pau : les usagers des transports inquiets

 

 

Revue de presse article du 15 octobre 2016 : à quoi ressemblera le site dès 2018 : http://bap-europe.com/gare-de-pau-decouvrez-a-quoi-ressemblera-le-site-des-2018/

Revue de presse, article du 12 octobre 2016 : la réouverture de la boutique fin janvier 2017 : http://bap-europe.com/gare-de-pau-la-boutique-ouvrira-fin-janvier-2017-2/

BAP s’exprime > Lettres > lettre de BAP à François Bayrou, le 13 octobre 2016, à l’occasion de la visite de Guillaume PEPY, PDG de la SNCF :  http://bap-europe.com/lettres-2/

 

Une situation indigne à la gare de PAU.

Extrait du bulletin n° 33 d’Octobre 2015

 

capture

 

La gare SNCF de Pau est loin d’avoir le standing de son rang dans la hiérarchie des villes relativement importantes. Certes, quelques améliorations y ont été apportées ces dernières années pour l’information des voyageurs. Et le hall central va être un peu plus accueillant. En fait,  le grand problème de cette gare , qui est fréquentée chaque année par plus d’un million d’usagers,  reste son accessibilité et notamment celle du passage souterrain qu’on est obligé d’emprunter pour atteindre le quai N° 2, d’où partent notamment les TGV à destination de Bordeaux et Paris. Mieux vaut être jeune, en bonne santé et avoir de solides qualités athlétiques pour emprunter ce passage avec de lourdes valises. Les personnes âgées en particulier, comme les handicapés sont désemparées à l’idée de prendre le souterrain si elles n’ont pas la chance d’être accompagnées. Situation parfaitement anormale et indigne. La SNCF, dit-on, n’arrête pas de se pencher sur ce problème d’accessibilité. Faut-il des ascenseurs ou des escalators ? On veut croire que la solution technique n’est pas simple et qu’elle est surtout onéreuse (de 3 millions d’euros à 5 millions d’euros). Mais Pau se doit, pour que ses équipements soient à la hauteur de son rayonnement et de sa modernité, de trouver rapidement la solution. On souhaiterait vivement qu’elle intervienne avant… 2019. En s’adressant au Conseil régional, par exemple…