It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Échangeur de la Virginie à l’Ouest d’Orthez : qui paye quoi ?

Échangeur de la Virginie à l'Ouest d'Orthez : qui paye quoi ?
La phase chantier de l’ouvrage devrait débuter à l’horizon 2021-2022.

© archives A.R.
PAR ARNAUD ROSSIGNON, PUBLIÉ LE , MODIFIÉ .

Toutes les collectivités concernées par le financement de l’échangeur dans le cadre du plan de relance autoroutier ont désormais voté leur participation. Le point sur la maquette d’investissement prévue.

Si le plan du financement de l’échangeur sur l’A64 est connu depuis début février et sa présentation par le préfet, il était encore nécessaire de recueillir l’assentiment de toutes les collectivités concernées. C’est désormais chose faite. Après le Département et la Ville d’Orthez, les élus de Lacq-Orthez ont en effet donné lundi à la quasi-unanimité (2 abstentions) leur feu vert pour participer à la réalisation de l’ouvrage estimé à 11,3M€ HT, charges d’exploitation comprises.

Selon le protocole accepté par les parties dans le cadre du plan de relance autoroutier, le Département déboursera 2,950M€ (26 %), Lacq-Orthez 1,8M€ (16 %) et la Ville 900 000€ (8 %). Les 50 % restants – 5,65M€ – seront quant à eux pris en charge via une hausse du tarif des péages par l’État. À cette fin, ce dernier devra conclure avant le 1er octobre 2017 un avenant soumis à la validation du Conseil d’État au contrat de concession le liant avec les ASF/Vinci.

L’avenant avec les ASF d’ici octobre

« Ces projets seront cofinancés par les collectivités et par Vinci Autoroutes grâce à des hausses de péage additionnelles annuelles comprises entre 0,161 % et 0,258 % en 2019, 2020 et 2021 », précisait début février le concessionnaire dans un communiqué englobant l’ensemble des ouvrages retenus dans le plan de relance.

Le projet étant loin d’avoir terminé son cheminement administratif, les dépenses prévues pour l’ensemble des signataires seront par ailleurs étalées dans le temps. Selon le calendrier retenu, 4,5 % de la somme devra être versée en 2019 et 2020. Le chantier se rapprochera ensuite, avec 10 % attendus en 2021, 73 % en 2022 et 8 % en 2023 pour d’éventuelles finitions

Le coût de l’ouvrage continue à faire râler

Si le plan de financement a été largement validé par les élus de Lacq-Orthez, il suscite néanmoins quelques inquiétudes. Le maire d’Os-Marsillon Bernard Turpain s’est ainsi inquiété de cette décision budgétairement « importante pour les successeurs » de l’assemblée. En 2022, pour le pic de financement, Lacq-Orthez devra ainsi engager 1,314M€. Un chiffre à comparer au 9,5M€ prévus au budget d’investissement de la collectivité en 2017, remboursement de la dette expédié. « Nous sommes dans un cercle vertueux fermé avec le concessionnaire, qui fait l’étude et réalise les travaux », lui a répondu le président Jacques Cassiau-Haurie pour justifier le coût de l’ouvrage, réévalué à plusieurs reprises à la hausse au gré de l’année 2016. « Plusieurs élus s’en sont plaints. Mais c’est comme cela, nous n’avons que cette procédure. Mais ne vous amusez surtout pas à reproduire cela dans vos mairies ! », a-t-il continué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.