It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Echangeurs : Berlanne, …

 

 

Echangeur de BERLANNE

Pourquoi ?

Parce que la rocade nord de Pau est saturée

Pour faciliter l’accès à l’A64 et à l’A65 et à l’aéroport des résidents de l’Est de Pau

Pour mieux desservir les entreprises et infrastructures importantes de l’est de Pau (Total, Turbomeca, TIGF, Stade du Hameau, la nouvelle zone commerciale de plus de 8000 m2, etc…)

Notre combat :

Mobiliser les acteurs politiques et socio-économiques concernés pour la réalisation rapide d’un projet en deux phases :

Phase 1 : Réalisation d’un échangeur sans pont

Phase 2 : Réalisation d’un pont au dessus de l’A64 pour améliorer la fluidité et le délestage du rond-point de Total

———————————————————————————————————————————————————————————-

ACTUALITES : 

3 juillet 2017. Echangeurs de l’A64 : Habib et Labazée écrivent à la ministre  :      http://www.sudouest.fr/2017/07/03/echangeurs-de-l-a64-habib-et-labazee-ecrivent-a-la-ministre-3585231-4344.php

21 juin 2017 . A64 : l’Arafer retoque les trois projets des échangeurs béarnais : http://bap-europe.com/a64-larafer-retoque-les-trois-projets-des-echangeurs-bearnais/

 

Agglo : les élus votent le budget

Échangeur de la Virginie à l’Ouest d’Orthez : qui paye quoi ?

Communauté de communes Nord-Est Béarn : 800 000 euros pour le diffuseur de Berlanne

Echangeurs sur l’A64 : ce qu’ils vont coûter aux collectivités

Virginie : pour limiter la facture, l’envie de reprendre la main pointe au Département. Le 3 février 2017

BAP maintient la pression pour Berlanne

Béarn : qui financera les nouveaux échangeurs sur l’A64 ?

A64 : l’Etat dit oui aux nouveaux échangeurs de Morlaàs, Orthez et Carresse

 

 

A Berlanne-Morlaàs, un diffuseur vivement souhaité. Extrait du bulletin n°33 d’octobre 2015.

 Connaissant  le retentissement  sur l’économie que peuvent avoir les difficultés liées aux  transports, BAP ne peut pas ne pas déplorer les problèmes  résultant, au nord-est de  l’agglomération de Pau, de l’absence d’un diffuseur sur l’autoroute  A64.  à hauteur de la zone de Berlanne-Morlaàs. 

 Ce projet  vieux de trente ans a pris une vive acuité ces dernières années avec le développement  de ce secteur industriel où l’on trouve notamment le Centre scientifique de TOTAL, TIGF, le stade du Hameau et non loin TURBOMECA.  Et avec les encombrements très fâcheux qu’on observe sur la rocade saturée  tous les soirs. Un échangeur à Berlanne donc soulagerait  ce secteur  tout en permettant à l’Autoroute de jouer un rôle de rocade bis entre Lescar et l’est de Pau.

L’affaire semble se débloquer au niveau politique, cette opération recueillant un avis positif des élus concernés. Mais il faut convaincre deux partenaires, l’Etat et les ASF société concessionnaire de l’A64.

  A l’heure actuelle des réunions se tiennent pour commencer à détailler le financement de l’étude…d’opportunité. Cette étude coûterait 160 000 euros selon la répartition suivante 25% pour l’Etat et 75% pour les collectivités (60% pour le Département,40% pour l’agglo de Pau, 20% pour la Communauté de communes de Morlaàs). A la suite de quoi une procédure assez compliquée se développerait  avec les ASF et l’Etat pour une décision à venir au bout de quelques mois.   En effet, rien n’étant simple dans notre beau pays, il appartiendra alors au  CEREMA  (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) de rendre son avis sur le  projet. Enfin la DGITM (Direction générale des infrastructures des transports et de la mer) regroupera tous les dossiers pour qu’enfin le ministre puisse donner l’ordre aux ASF d’étudier toutes les solutions techniques.

   Si tout se passe bien, l’échangeur de Berlanne pourrait entrer en fonction dans quatre ans. Nous aurons le temps d’en reparler…