It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

Bordes : la halte-ferroviaire prévue en 2020

Bordes : la halte-ferroviaire prévue en 2020
La halte d’Assat va être supprimée et remplacée par celle de Bordes, plus fonctionnelle et mieux placée

© E.N
PUBLIÉ LE , MODIFIÉ .

Une réunion publique est prévue jeudi 18 mai. SNCF Réseau espère mener à bien le projet sous trois ans.

Le projet de création d’une halte-ferroviaire à Bordes entre dans le vif du sujet. Maître d’ouvrage du projet, SNCF Réseau ouvre cette semaine une concertation publique qui durera jusqu’au 12 juin.

Le point d’orgue en sera une réunion publique organisée jeudi 18 mai à la salle des fêtes de Bordes. Une fois recueillie l’avis et les remarques de la population, les travaux pourraient débuter.

Objectif : mettre en service la nouvelle halte-ferroviaire à l’horizon 2020. Dès 2015, une étude de faisabilité a confirmé la pertinence d’un tel aménagement. Cette création s’inscrit dans la stratégie du conseil régional qui vise à installer des haltes-ferroviaires dans les zones périurbaines ou cœur de bassins d’activités. Deux haltes ont ainsi été créées il y a quelques mois en périphérie de la Rochelle et un projet existe également à Lescar.

A la place de la halte d’Assat

A l’Est de Pau, sur ce secteur de la communauté de communes du pays de Nay en plein essor démographique, la nouvelle halte a vocation à remplacer celle située sur la commune voisine d’Assat à quelques kilomètres de là.

« Pour laquelle nous avons recensé une diminution régulière de voyageurs : 226 voyageurs annuels en 2006 contre 174 en 2014 » selon SNCF Réseau. Il est vrai qu’à Assat, l’offre en train est maigrichonne pour séduire les usagers avec seulement quatre arrêts de TER par jour matin et soir (deux dans le sens Toulouse-Bayonne, deux dans l’autre sens).

Potentiel d’usagers

La nouvelle halte sera installée à l’ouest de la commune, avec le chemin latéral d’un côté et la rue Aliénor d’Aquitaine de l’autre. « Le site visé pour l’insertion de cette halte se trouve à proximité immédiate du siège de Safran Helicopter Engines (2500 salariés) et du CFAI Adour, ce qui offre une perspective réelle de gain de voyageurs par rapport à la gare d’Assat. »

D’autant que des aménagements doivent compléter la création de cette halte comme des modes de déplacement doux qui permettront de rejoindre la zone d’activités. En plus d’une passerelle et de quais de 150 mètres, la halte devrait également être équipée de parkings et, si le nombre d’arrêts est suffisant, pourrait séduire, en plus des salariés du pôle Aéropolis, les locaux qui travaillent au sein de l’agglomération paloise. De quoi éviter les bouchons aux heures de pointe.

Le coût de l’opération est estimé à 3,5 millions d’euros et sera assumé par le conseil régional, la SNCF mais aussi la communauté de communes du Pays de Nay.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.