It seems you're using an unsafe, out-of-date browser. CLOSE(X)

La halle Sernam avec skate park, resto et start-ups

La halle Sernam réunira skate park, resto et start-ups

À l’intérieur de la halle, un espace impressionnant à aménager.

© Jean-Philippe Gionnet
  • La halle Sernam réunira skate park, resto et start-ups
    Les élus et de nombreux curieux ont assisté à l’inauguration de la fresque.

 

Par Pierre-Olivier Julien, publié le .

À l’occasion de l’inauguration de la fresque éphémère d’art urbain, le maire François Bayrou a donné quelques éléments sur l’avenir de la halle Sernam.

Plus de 170 mètres de long et 600 m2 d’art urbain. La fresque « XXXL » éphémère qui se déroule aujourd’hui sur la façade de la halle Sernam, près de la gare, a été inaugurée ce samedi par le maire François Bayrou devant de nombreux curieux. Pressés de découvrir le travail encadré par le collectif Liken, et qui a mis à l’œuvre de nombreux artistes confirmés ou amateurs (notre édition du 14 septembre). Employant diverses techniques (graffs, pochoirs, collage…), le fil blanc, rouge et noir se nourrit de l’histoire des lieux et de Pau, du cheminot à l’Ossau, de quelques revendications bien senties autour de l’art et de l’environnement, et un peu  de subversion (l’âme du street-art).

Après avoir « posé son blaze » sur la fresque, François Bayrou, « heureux » de cette opération originale, a fait un point sur l’avenir de cette halle Sernam, ses 4000 m2 de bâti et 7 000 m2 de terrain. « C’est comme le premier pas d’une occupation de ce bâtiment industriel qui va jouer dans l’histoire de la ville un rôle particulier. Un nouveau point de repère, une entrée du quartier des Rives du Gave » a expliqué le maire.

Le bâtiment toujours pas déclassé

Rappelons que la Ville et la SNCF, propriétaire, ont signé un protocole d’accord pour la vente il y a un an. Pour un prix de 840 000 euros hors taxe. Mais la halle n’est toujours pas dans le giron palois, « le bâtiment est encore en cours de déclassement » pointe l’élu avec une certaine impatience.

Car François Bayrou aimerait bien concrétiser les « nombreuses » idées de reconversion qu’il a pour cette halle. Parmi les certitudes, côté gare, au bout, il y aura un espace d’accueil et de restauration. Et à l’autre extrémité le fameux skate-park, indoor pour partie, avec des aménagements extérieurs. Entre les deux, des moyens d’expression artistique, une salle de spectacles pour les musiques contemporaines, ainsi qu’un « centre d’accueil et de soutien pour les start-ups, notamment numériques ». Celui-ci pourrait être développé avec Helioparc.

« On aurait pu commencer tout cela » remarque encore François Bayrou en attente de la finalisation de la vente. En attendant, et pour magnifier la halle Sernam, les élus avaient lancé un appel aux étudiants en architecture. Cinq écoles internationales avaient répondu : Hong Kong, San Sebastián, Rosario, Paris-Belleville et Bordeaux. « Ils vont livrer leurs idées, on en a aussi quelques-unes. Pour que ce site devienne un élément du paysage de la ville ».